Volume 32 Numéro 10 Le 23 janvier 2015

Une femme coupable d’enlevement… des moutons


-Photo courtoisie Montana Jones

Par Avec La Presse canadienne


Une des quatre personnes accusées dans la disparition de 31 moutons de race rare, dans l’est de Toronto, a été reconnue coupable de transport d’animal en quarantaine.

Suzanne Atkinson, 54 ans, fait partie du groupe qui fait face à des accusations de la part de l’Agence canadienne d’inspection des aliments suite à la sortie de moutons Shropshire en avril 2012 pendant que la ferme, située près de Trent Hills, était en quarantaine fédérale.

Des soupçons de contamination de la tremblante du mouton, une maladie neurologique mortelle qui affligent les moutons et les chèvres, pèsent sur la ferme.

Atkinson ainsi que Linda Jones, la propriétaire de 60 ans de la ferme, Micheal Schmidt, 60 ans et Robert Pinnell, 48 ans, ont été initialement inculpés de quatre infractions.

Atkinson a plaidé coupable au transport d’un animal en quarantaine. Sa sentence sera prononcée le 30 janvier.

Les trois autres suspects sont toujours devant les tribunaux pour la même offense ainsi que conspiration à commettre de l’obstruction envers un inspecteur de l’ACIA, conspiration à transporter un animal en quarantaine et conspiration dans le but de frauder un service public pour plus de 5 000 $.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *