Le 2 septembre 2004

Une fête champêtre tout en détente et en musique

Par Nathalie Forgues


Pierre Glaude (à g.), l’un des principaux organisateurs de l’événement, a surpris Bobby Lalonde avec sa ?mini? musique à bouche à 5 notes d’un pouce de long. Photo N.Forgues.

Dimanche le 29 août dernier, les membres et les amis de l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) se sont regroupés sur les lieux mêmes des bureaux de l’Union et de son journal Agricom afin de participer à une grande fête champêtre en plein air organisée dans le cadre des festivités du 75e anniversaire de l’UCFO.

Depuis l’été 2003, un comité a été formé sous la présidence d’Étienne Séguin afin d’organiser des activités qui seront présentées tout au long de l’année du 75ième anniversaire de l’UCFO. Le bon déroulement de la fête champêtre était sous la direction de Line Couture, coordonnatrice de la journée.

« Le but de l’événement était de faire une journée sociale pour les membres et les amis de l’UCFO dans le cadre des activités organisées pour souligner le 75ième anniversaire de l’Union », indique Nadia Carrier, directrice générale de l’UCFO.

« On voulait inviter les membres de l’Union dont les producteurs et leur famille à venir voir où les réunions importantes et les grandes décisions de l’Union sont prises et où le journal Agricom est écrit, poursuit Pierre Bercier, président de l’UCFO. C’est une grande famille qui travaille dans la maison de l’UCFO. »

La journée a débuté par une messe solennelle aux couleurs agricoles célébrée par Mgr. Gérard St Denis, natif de St-Eugène. L’agronome bien connu M. André Pommainville qui est aussi diacre à co-célébrer la messe. La cérémonie a eu lieu sous le chapiteau prêté par la Coopérative fédérée de Québec.

La cérémonie était suivie d’un dîner où hamburger, fromage et maïs étaient servis. Jean-Marie, Lucie et Étienne Séguin, Serge Éthier ainsi que Jacques et Suzanne Laflèche ont gracieusement offert le maïs qui était disponible tout au long de la journée.

En après-midi, les invités ont pu entendre Bobby Lalonde, un artiste franco-ontarien originaire de Fournier. « Je ne suis pas déçu, les gens ont bien répondu, mentionne Bobby Lalonde. Les agriculteurs sont des gens très ouverts et chaleureux. »

Des artistes de la région sont ensuite montés sur scène pour faire leur prestation devant familles et amis. De plus, Louis Racine, un agriculteur de Casselman et en plus un chanteur folklorique bien connu en Ontario et au Québec, est monté sur scène avec sa famille pour divertir les gens.

Il y avait également des activités organisées pour les enfants dont une session de maquillage où le clown Jo-jo a démontré ses talents.

Des gens sont venus de loin pour participer à l’événement, soit de Plaisance et de Huntingdon au Québec et ainsi rencontrer les gens de l’Ontario. « On est venu pour la fête agricole mais également pour écouter la musique de Bobby Lalonde qui est déjà venu jouer chez nous, souligne Laurent Fortier, de Huntington. C’est ça qu’on aime, les fêtes champêtres. »

Parmi les invités, de nombreux producteurs ont profité de la journée maussade pour se joindre à la fête et discuter avec les gens présents. « C’est une façon de s’informer et de socialiser avec d’autres producteurs», mentionne Bob Baumgartner, qui ne pouvait pas faire les foins à cause de la température.

Pour leur part, les cousins Alain et Henri Desnoyers, tous deux producteurs laitiers, étaient de passage pour souligner le 75ième anniversaire de l’UCFO et pour participer à toutes les activités organisées lors de la journée. « C’est un rassemblement d’agriculteurs. En plus, on peut manger du maïs. C’est moins dur que de travailler. »

« C’est une façon de se rencontrer puisque les fermiers sont des gens un peu isolés », mentionne Danielle Duquette, copropriétaire des Fromages Famy avec son conjoint Marc qui vont participer à la neuvième édition d’Agri-Tour durant les prochaines fins de semaine de septembre.

« Il y a plus de gens qui sont venus que ce que l’on s’attendait. Des gens qu’on ne voit pas habituellement étaient présents, indique Pierre Bercier. La journée a permis d’échanger entre les producteurs, les membres et le personnel de l’UCFO et du journal Agricom. Le tout s’est déroulé dans une atmosphère détendue où on ne parlait pas de politique, ajoute-il en riant. »

« C’est une fierté pour les agriculteurs, mentionne Jacques Laflèche. On ne parle pas assez de ce qu’on peut faire en agriculture. L’activité devrait être reprise l’an prochain pour démontrer une continuation de l’UCFO. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *