Volume 28 Numéro 04 Le 6 octobre 2010

Une Foire d’automne froide à New Liskeard

Par Marc Dumont, collaborateur régional - Nord de l'Ontario


Il faisait froid sous la pluie à New Liskeard, lors du concours équestre, le samedi matin 18 septembre dernier. Photo M.Dumont.

La Foire d’automne de New Liskeard est l’événement régional annuel qui suscite probablement le plus d’anticipation dans la population locale. Elle a eu lieu du 16 au 19 septembre cette année, par un temps froid et maussade.

La Foire est bien plus qu’une foire agricole et à certains égards, c’est plus une fête foraine qu’autre chose. Mais pour la communauté agricole, la Foire demeure l’occasion se retrouver, bien sûr, mais aussi de gagner des cocardes en présentant les plus beaux animaux: b?uf, chevaux, chèvres, moutons, volaille?

Il y a également des concours de production agraire et de fruits et légumes. La Foire laisse une très belle place au Club 4H; c’est la relève.

Le concours équestre suscite aussi beaucoup d’intérêt
Pour les organisateurs, il y a toujours l’inquiétude du temps qu’il fera et samedi matin le tout a débuté par une petite bruine et c’est vite devenu très maussade avec des bourrasques et une pluie forte et froide.

Ce n’était rien de bien réjouissant et pour reprendre les paroles défaitistes d’un participant : « Depuis 20 ans que je participe à la Foire d’automne, on est habitué à avoir de la pluie ou de la neige! »

Samedi matin, les visiteurs étaient rares. Il n’y avait que les concurrents.

Pour la présentation des gros animaux qui se fait ordinairement à l’extérieur, les organisateurs avaient dû organiser un espace à l’intérieur d’un des bâtiments métalliques en demi-lune et c’est là que le juge pouvait être à l’aise pour voir défiler les animaux.

Comme il fallait déplacer les animaux d’un bâtiment à un autre, les organisateurs ont formé une haie avec des camions collés un derrière l’autre.

Rien pour arrêter les 4-H!
Dans le Club 4H, le déluge n’a pas été assez pour enlever aux jeunes la fierté évidente de présenter l’animal avec lequel ils ont travaillé tout l’été. D’autant plus que c’est l’occasion de vérifier si tous les petits secrets pour faire lustrer le poil et tous les multiples conseils pour le maintien de l’animal en valaient la peine.

Après tout, on peut facilement s’imaginer l’adolescent qui se fait conseiller par tous ses « mononcles » et ses grands-parents qui chacun à leur tour ont exprimé que l’honneur de la famille est entre leurs mains parce que autrefois ils étaient tous des rois de l’arène, admirés de tous!…

Dans le cas des compétitions équestres, c’était moins drôle. Ça se passait à l’extérieur et il n’y avait personne dans les gradins pour applaudir ces jeunes filles sur leur cheval. Elles avaient froid et se protégeaient tant bien que mal avec tout ce qu’elles pouvaient trouver.

Mais heureusement, le mauvais temps s’est progressivement dissipé et le grand défilé de l’après-midi a eu lieu; la population était au rendez-vous.

Après, les manèges ont repris du service et la fête a eu lieu. Tout comme elle l’avait été la veille alors que les écoles avaient défilé dans les rues en après-midi et que les adolescents avaient envahi le site en soirée comme ils le font habituellement le vendredi soir.

L’an prochain, le soleil brillera-t-il’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *