Volume 27 Numéro 13 Le 3 mars 2010

Une histoire fascinante ? la nôtre ? nous en a mis plein la vue!

Par Maurice Chauvin, administrateur UCFO


Notre histoire est fascinante. C’est grâce à la fierté francophone et à la forte résistance de nos ancêtres que nous sommes capables de vivre en français aujourd’hui.

Comme représentant de 6e génération de cultivateurs franco-ontariens dans la région du Sud-Ouest ontarien, je suis fier de notre histoire. Nous avons été choyés d’avoir pu souhaiter la bienvenue chez nous, au Détroit dans le Sud-Ouest, à l’équipe de L’Écho d’un Peuple de Casselman, au début de février.

Après plusieurs mois de préparation, le spectacle L’écho d’un peuple au Détroit a fait vibrer plus de 3000 personnes les 12 et 13 février derniers à l’école secondaire francophone l’Essor, à Tecumseh, près de Windsor.

Un spectacle GIGANTESQUE, une histoire fascinante? la NOTRE, a défilé sous nos yeux! Nous avons eu la chance de vivre un très grand évènement rassembleur, historique et culturel dans notre région.

Prés de 200 comédiens, chanteurs et danseurs franco-ontariens des régions de Windsor-Essex, Chatham, London, Woodstock et même d’Owen Sound ont présenté avec quelque 50 comédiens de la région de l’Est de l’Ontario, de merveilleux tableaux pour célébrer une histoire de fierté et de résistance incroyable: L’Écho d’un Peuple au Détroit!

Nous avons une grande fête à célébrer cette année comme Franco-Ontariens. C’est le 400e anniversaire de l’arrivée du jeune Étienne Brûlé en Ontario en 1610. Il est le premier Européen à visiter les grands lacs et la région ici au Détroit! Étienne est à l’origine de toute l’épopée des Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.

Le spectacle que nous avons vécu n’est pas le mégaspectacle L’écho d’un peuple présenté dans l’Est ontarien à plus de 105 000 personnes depuis l’été 2004. En fait les créateurs de L’écho d’un peuple ont conçu pour nous un spectacle pour nous permettre à découvrir encore plus à fond l’histoire fascinante de notre région, le Détroit et le Sud-Ouest ontarien.

Le spectacle a débuté avec ?Les BPC’ un groupe de musique francophone de l’École Secondaire de Paincourt. Ils nous ont bien amusés. Ce fut suivi par Christian Pilon, le Voyageur extraordinaire qui nous a mis dans l’esprit du temps des coureurs des bois.

Ensuite, ce fut NOTRE histoire, une histoire captivante des Français, les premiers Européens à s’établir dans le Sud-Ouest, dans la région du Détroit, en commençant avec le jeune Etienne Brûlé en 1610, le premier à visiter les Grands lacs de l’Ontario jusqu’à où nous sommes aujourd’hui en 2010.

C’est vraiment une histoire FASCINANTE!!!

Nous devons remercier le Conseil scolaire du district des écoles catholiques du Sud-Ouest, Félix Saint-Denis et la troupe du mégaspectacle L’écho d’un peuple, Patrimoine Canada, le ministère de l’Éducation de l’Ontario et plusieurs collaborateurs. Les regroupements des francophones sont la clé pour garder allumé le flambeau de la fierté et de la résistance des Franco-Ontariens

« Ce grand évènement restera gravé dans nos mémoires longtemps. Toute l’énergie que nous en retirerons nous permettra de poursuivre notre cheminement au sein de notre francophonie. Longue vie à la francophonie! », exprime Nicole Baillargeon, coordonatrice du spectacle pour le Conseil scolaire de district des écoles catholiques du Sud-Ouest.

L’écho d’un peuple au Détroit était une initiative du Conseil scolaire de district des écoles catholiques du Sud-Ouest qui voulait faire oeuvre pédagogique, mettre en vedette ses jeunes talents et rassembler la communauté francophone autour d’un projet historique et culturel mémorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *