Volume 35 Numéro 21 Le 13 juillet 2018

Une nouvelle étable équipée de quatre robots


Le 10 août prochain, les portes seront ouvertes au grand public à la Ferme Lavigne de Ste-Anne-de-Prescott.

Par Chantal Quirion


Le 10 août prochain, les portes seront ouvertes à la Ferme Lavigne de Ste-Anne-de-Prescott dans l’Est ontarien. La famille, Alain et Rachel Lavigne, leur fils Jean-Pierre et leur bru Shana, ainsi que leurs petits-enfants, Adèle, Vercin,  Isakiel et Flavien souligneront à cette occasion, un projet majeur d’expansion, soit la construction d’une nouvelle étable et l’augmentation du troupeau qui est passé de 120 à 180 vaches en lactation.

Le nouveau bâtiment a accueilli ses pensionnaires en décembre 2016, mais ces producteurs connus pour la performance de leur troupeau, préféraient attendre que tout soit parfaitement rôdé avant d’accueillir le public dans ses nouvelles installations.

Il a fallu un certain temps pour que le passage du système de stabulation entravée au système de stabulation libre soit parfaitement intégré à la routine. Il en a fallu tout autant pour que les vaches répondent bien à la traite robotisée. L’étable est équipée de quatre robots.

« On a changé complètement de système. J’avoue que j’appréhendais le changement, mais là ça va bien », indique Alain Lavigne en poursuivant : « Cela a pris un certain temps pour que l’on retrouve une moyenne de 40 kg. »

La moyenne avec traite robotisée au Canada se situe à 31 kg de lait par vache. Eux sont maintenant à 41 kg et vise le 45 kg. Dans leur ancienne étable, le rendement moyen flirtait avec les 45 et 46 kg. Ils ont d’ailleurs été reconnus à plus d’une reprise pour leurs performances.

« On ne le fait pas pour les prix ou la reconnaissance on le fait pour l’efficacité », souligne Alain Lavigne, en expliquant entre autres qu’ils s misent beaucoup sur la sélection des sujets et le confort des animaux.

À ce titre, des tapis matelassés ont été installés dans les allées dans le nouveau bâtiment. On a aussi opté pour la litière sur sable et des brumatisateurs courent d’un bout à l’autre du bâtiment. Cette dernière amélioration, estime M. Lavigne a permis au troupeau de passer à travers la canicule du début de juillet sans trop de mal.

« Une chance qu’on l’avait dernièrement. Là, on n’a pas perdu de vache et il n’y a pas eu trop d’impact sur la production. »

Les avantages reliés aux nouvelles technologies sont nombreux, dit-il encore, mentionnant les possibilités qu’offre l’informatique pour la collecte de données.

« Pour les décisions de régie, c’est quelque chose quand n’avait pas dans l’ancien bâtiment. »

Quant à l’ancienne étable, elle sera aménagée pour les veaux et les génisses.

Ce projet a pris naissance dans la foulée des augmentations de quotas. Pour suivre le rythme, il fallait augmenter le troupeau et les anciennes installations ne le permettaient pas.

Tout compte fait, cette réalisation comporte bien des avantages, souligne M. Lavigne.

Honneurs

La Ferme Lavigne a été honorée du titre de  Maîtres-éleveurs par Holstein Canada pour sa  production de 2014.

En 2013, on lui avait décerné le prix de la meilleure entreprise agricole du comté de Prescott-Russell dans le cadre du Gala d’excellence organisé par la Société de développement communautaire de Prescott et Russell.

Et plus tôt, en 2008, l’entreprise avait été classée par le DHI (Dairy Improvment Canada)  comme ayant la meilleure production de l’Ontario.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *