Volume 29 Numéro 22 Le 3 août 2012

Une nouvelle mesure de financement écologique

Par Agricom


Les agriculteurs deviendront plus sensibles à la gestion de l’eau alors qu’une nouvelle mesure de financement à coûts partagés est disponible pour les pépiniéristes et les maraîchers de l’Ontario.

Ce financement, dont la limite est soit de 30 ou de 50% du coût du projet selon la pratique de gestion choisie, s’adresse à ceux qui désirent mettre en place de meilleures pratiques de gestion concernant l’amélioration de la qualité et de la quantité d’eau. Les pratiques particulièrement visées par cette nouvelle mesure sont le contrôle des eaux de ruissellement des installations horticoles, la gestion de l’habitat en milieu sec et riverain, la gestion améliorée des organismes indésirables, la récupération des nutriments des eaux grises, la gestion de l’irrigation et la planification des ressources.

« Nous sommes heureux d’accueillir ce programme qui facilitera la gestion de l’eau dans les serres commerciales, les pépinières ornementales et les fermes maraîchères, a confié par communiqué Mark Wales, président de la Fédération de l’agriculture de l’Ontario (FAO). Les efforts déployés à la ferme pour protéger la quantité et la qualité de l’eau seront bénéfiques pour tous les Ontariens. »

 

Les agriculteurs intéressés par cette mesure doivent avoir mis sur pied un programme agro-environnemental.

 

Le financement à coûts partagés sera accordé selon le principe du premier arrivé, premier servi. Les factures des projets admissibles doivent être en date du 15 septembre 2011 ou d’une date ultérieure. La date limite pour présenter une demande de remboursement est le 15 décembre 2012.

 

Pour plus d’informations, visitez le www.ontariosoilcrop.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *