Volume 27 Numéro 06 Le 4 novembre 2009

Une nouvelle représentante de l’Union dans le Nord de l’Ontario

Par Agricom


Josée Bellehumeur est la nouvelle représentante de l’Union des cultivateurs dans le Nord de l’Ontario. Photo Agricom.

Josée Bellehumeur est la nouvelle représentante de l’Union des cultivateurs franco-ontariens dans le Nord-Est de l’Ontario, en poste depuis quelques semaines au bureau d’Earlton.

Elle a grandi sur une ferme bovine de Ville-Marie (Qc), pas très loin de l’autre côté du lac Témiskaming.

Josée est très impliquée en agriculture et particulièrement dans les productions animales qui sont très importantes dans sa région natale.
Josée a poursuivi des études de technicienne agricole à l’Institut de technologie agricole (ITA) de La Pocatière où elle a terminé en 2000.

Par la suite, elle a oeuvré pendant huit ans chez Valacta, avant de se joindre à l’Union des cultivateurs.

Chez Valacta, une firme de services conseils pour la production laitière au Québec, Josée a été chargée entre autres de recueillir les échantillons de lait lors des visites de contrôle laitier, et de faire la saisie informatique des données des pesées de lactation et de régie du troupeau.

Cela lui imposait des heures brutalement irrégulières, ce qui était devenu très difficile de concilier, avoue-t-elle, avec ses responsabilités de jeune mère de famille.

Parmi ses objectifs à court terme dans son nouvel emploi, Josée aimerait bien bonifier l’offre de formation sur mesure destinée aux agriculteurs francophones du Témiskaming ontarien. Ces formations seraient données localement et pourraient être complétées par des visites de ferme.

C’est un besoin exprimé par les agriculteurs qui est plus difficilement comblé. Ils doivent plus souvent qu’autrement se déplacer sur de longs trajets s’ils veulent participer à des formations quelque peu intéressantes, et prévoir de l’aide de remplacement pour les travaux de l’entreprise.

Josée entend aussi, dans les prochaines semaines, rencontrer tous les intervenants agricoles et agroalimentaires de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *