Volume 28 Numéro 17 Le 4 mai 2011

Une saison des sucres tardive, mais satisfaisante


Par Isabelle Lessard, journaliste


Les acériculteurs de l’Ontario se disent satisfaits de la récolte d’eau d’érable de cette saison des sucres 2011 qui vient de se terminer, bien qu’ils n’aient pas fracassé de records de récolte. C’est du moins le bilan qu’a dressé le président de l’Association des acériculteurs francophones de l’Ontario (AAFO), Gilles Poirier, lors de l’assemblée générale annuelle, le 30 avril dernier.

Les érables ont cependant tardé à couler en raison des températures non propices, ce qui a repoussé le début des récoltes à la mi-mars, avec un mois de retard comparativement à l’année passée. De plus, le retour trop hâtif (selon les espérances des acériculteurs) des nuits au-dessus de zéro ont mis fin à cette saison vers la mi-avril.

Le président affirme toutefois que la majorité de ses membres ont somme toute obtenu de bons résultats. En moyenne, Monsieur Poirier affirme avoir récolté 1,25 litre de sirop d’érable par entaille à son érablière de Treadwell. De plus, il lui aura fallu bouillir en moyenne 36 litres d’eau d’érable pour obtenir un litre de sirop, un indicateur de concentration de sucre pour les acériculteurs. Mentionnons qu’outre le type d’érable, la concentration du sucre dans l’eau d’érable est majoritairement influencée par la quantité très variable de pluie à l’automne, ainsi que par la quantité de neige en saison hivernale, entre autres.

Transformation de sirop d’érable

Dans le cadre de sa rencontre annuelle, l’AAFO en collaboration avec l’Union des cultivateurs franco-ontariens ont organisé des ateliers sur la transformation du sirop d’érable, offert par Madame Danielle Métras, productrice et propriétaire de la Ferme Les Frères Beaulieu inc., au Québec. Plus d’une trentaine de membres et non-membres, y ont participé et ont eu la chance de cuisiner entre autres de la tire d’érable, du beurre d’érable, des cornets à la tire, du sucre granulé et des noix à l’érable. Cette journée visait à donner des outils aux producteurs acéricoles afin d’améliorer la rentabilité de leur entreprise en produisant des produits transformés qui sont très payants. Cette journée aura également permit à plusieurs personnes de devenir membres de l’association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *