Volume 27 Numéro 17 Le 5 mai 2010

Une visite dans l’Est ontarien impressionnante

Par Nicole Tessier, Communications, Campus d'Alfred de l'Université de Guelph


Une vingtaine d’étudiants de la Haute École provinciale Hainaut-Condorcet (HEPHC) en Belgique ont fait un court séjour dans l’Est ontarien.

M. Gabriel Gauthier, directeur associé à l’éducation au Campus d’Alfred, et Madame Delanney, directrice catégorie agricole de la HEPHC, ont renforcé les liens entre l’institut agronomique belge et le campus franco-ontarien en agroalimentaire en organisant un voyage éducatif qui s’est tenu du 24 au 27 avril dernier.

Il est à noter qu’une entente entre les deux établissements qui date depuis près de vingt ans perdure et permet des échanges entre les étudiants des deux établissements.

Un voyage éducatif pour les étudiants belges de 2e et 3e année fait partie du cursus de nom de l’établissement. Les étudiants choisissent leur destination et selon le pays choisi, entreprennent des activités de collecte de fonds.

Quoique le voyage au Canada a semblé bien cher et bien loin, voire irréalisable, les étudiants ont mis la main à la pâte pour réussir cet exploit. Aurélie Verbiest, étudiante en agriculture, et future productrice ovine et bovine, a mené le bal dans la quête de fonds. Elle comptait parmi les 7 filles du groupe de 27 participants. Pour sa collègue, Emmeline Helspel, c’est la découverte de l’agriculture au Canada qui l’a motivée.

Le programme conçu par M. Gauthier et Mme Hélène Blais, enseignante au Campus d’Alfred, a plu aux invités. Ils ont été fort impressionnés par l’accueil chaleureux qu’ils ont reçu à chaque entreprise qu’ils ont visitée.

Outre le circuit touristique à Ottawa, le groupe a visité la ferme Cavalait à Lefaivre, la ferme Camino à Limoges, la ferme Racine à Casselman, la ferme Henzel/Terryland à St-Eugène et l’entreprise Agri-Fusion à St-Polycarpe.

Les visiteurs ont pu également pique-niquer dans la forêt Larose, savourer la bière de chez Beau’s ainsi que déguster le cheddar de la fromagerie coopérative St-Albert.

« La curiosité de mieux connaître l’agriculture de part et d’autre et la complicité ont fait en sorte que tous étaient bien heureux de se connaître. D’ailleurs, l’invitation est lancée pour répéter l’expérience dans l’avenir », souligne M. Gauthier.

Les étudiants sont fort ravis de leur séjour en Ontario et au Québec où ils ont passé quelques jours avant d’arriver à Alfred. Alexandre Verdz remarque l’ampleur de l’espace et que personne n’empiète l’un sur l’autre, une réalité dans son pays d’origine. Son opinion des Canadiens, c’est qu’ils sont plus « cool », plus posés et vraiment plus respectueux. Il ressent que les gens du pays sont en sécurité.

Son collègue, Damien Dendauw, pense que possiblement la raison pour laquelle les Canadiens sont si respectueux est qu’ils n’ont pas à se battre pour quelques pouces de terrain. Il constate que le prix du lait est plus cher au Canada, mais reconnaît la valeur du système de quota:

« Sûrement le meilleur au monde », admet-il.

Ils sont repartis, sirop et beurre d’érable en main, avec le souvenir de gens du pays très conviviaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *