Le 17 juin 2004

Vision Léon Delorme veut venir en aide aux Honduriens

Par Nathalie Forgues


Comme l’indique Réjean Bélanger, « avec un revenu capital d’un peu plus de 2000$ par année et une scolarisation insuffisante, il va de soi que les Honduriens aient besoin de l’aide de l’extérieur ». Photo N.Forgues

L’organisme Vision Léon Delorme internationale entreprend de nouveaux projets. Cette fois, l’objectif est d’offrir une aide financière aux habitants du Honduras en Amérique centrale en établissant trois projets dans le domaine de l’agriculture qui vont améliorer leur qualité de vie.

Au Honduras, un pays très montagneux, il n’est pas facile pour les paysans de pratiquer l’agriculture. On y retrouve peu de grandes plaines qui sont principalement cultivées par les multinationales comme Dole qui exploite les bananes, les ananas, les noix de coco et l’huile de palme. Les autres régions, plutôt montagneuses, sont cultivées par les habitants qui y récoltent surtout le café.
La volonté d’aider les Honduriens provient d’un court voyage au Honduras effectué par Gaston Gaudreau et Réjean Bélanger, membres de Vision Léon Delorme. Ils ont constaté que les gens ont beaucoup de difficulté dans le domaine de l’agriculture et qu’ils ont un besoin urgent de formation.

Lors de leur séjour, ils ont rencontré le Père Pierre Drouin, mieux connu sous le nom de Padre Pedro, missionnaire établi au Honduras depuis une quarantaine d’années et Jacqueline, agronome depuis 35 ans. Tous deux ont déjà contribué à plusieurs projets et ils sont devenus les contacts officiels de Vision Léon Delorme au Honduras.

Trois projets sont à l’étude pour aider les Honduriens. Le premier consiste à créer des jardins communautaires qui serviront à fournir une formation aux agriculteurs tant pour la culture que pour la vente de leurs produits.

Ce projet va permettre à plusieurs familles d’apprendre à semer les graines et contrôler les insectes. « C’est un outil d’apprentissage que Vision Léon Delorme veut leur offrir », mentionne M. Bélanger.

Le deuxième projet permettra d’effectuer des recherches afin de trouver de nouveaux moyens pour produire au Honduras des semences de pommes de terre. Les agriculteurs honduriens n’ont pas la capacité financière d’en faire l’achat à l’étranger.
Le troisième projet est la mise en place d’un bassin de rétention d’eau de pluie, au bas d’une montagne avec la construction d’un système de pompes et de tuyaux. Le procédé va permettre de faire remonter l’eau et de la redistribuer aux habitants des montagnes afin de combler leurs besoins domestiques d’irrigation de leurs jardins.

Ces projets sont encore à l’étude. Vision Léon Delorme en collaboration avec la Fondation Guadeloupe doit rédiger et présenter les projets à l’Agence canadienne de développement international (ACDI) afin que celle-ci puisse offrir un mise de fonds. Comme le souligne M. Bélanger, « la Fondation Guadeloupe est reconnue par l’ACDI et elle permet de faciliter l’adoption de projets ».
Le Honduras n’est pas le premier pays que Vision Léon Delorme internationale veut aider. Un projet antérieur, soit au Cameroun, un état de l’Afrique centrale, a dû être abandonné temporairement à cause d’un manque d’appui de la part de l’ACDI. Toutefois, rien n’empêche Vision Léon Delorme de poursuivre son mandat d’établir des projets pour aider d’autres communautés défavorisées.
À chaque année, Vision Léon Delorme organise des activités afin d’amasser des fonds qui permettront d’investir dans la mise en place de divers projets venant en aide aux pays démunis. Cette année, un tournoi de golf est organisé au Club de Golf Casselview le 25 août prochain.

Vision Léon Delorme internationale est consciente qu’une évolution peut être réalisable dans les pays défavorisés. « Le niveau de conscience et de volonté a augmenté », mentionne M. Gaudreau. Les gens semblent prêts à vouloir faire leur bout de chemin et « le projet va faire son oeuvre tranquillement », ajoute M. Delorme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *