Volume 29 Numéro 02 Le 7 septembre 2011

Vitrine sur l’agriculture de Prescott-Russell

Par Agricom
redaction@journalagricom.ca


Le Concours international de labour et Exposition rurale 2011, c’est en quelque sorte les olympiques du monde agricole au Canada: c’est 5 jours d’activités se déroulant sur 1 000 acres de terrain et c’est gros, très gros; c’est complexe à organiser et ça attire des foules pouvant facilement dépasser 80 000 visiteurs.

 

Pendant quelques jours, du 20 au 24 septembre 2011, c’est un véritable village qui s’installera sur les fermes Connors, Kirby et Lachaine à Chute-à- Blondeau pour y accueillir cette “méga” foire agricole et rurale.

 

Présenté chaque année, depuis 98 ans, par l’Ontario Plowmen’s Association (OPA), dans différentes régions de l’Ontario, le Concours international de labour et Exposition rurale, est un vénérable événement qui s’enracine dans une longue et humble tradition: celle de labourer la terre pour y faire prospérer des grains et végétaux nécessaires à la vie.

 

Prescott -Russell est l’endroit rêvé pour ce genre d’événement en raison, entre autres, de son patrimoine agricole riche et prospère. Prescott -Russell c’est aussi une forte économie agricole et un réseau d’alimentation locale où foisonnent producteurs, foires rurales, marché des fermiers et entreprises agro-alimentaires. C’est pourquoi, pour Prescott -Russell, accueillir ce Concours constitue une opportunité inégalée qui donnera aux visiteurs une superbe vitrine, une qui fera connaître l’histoire de notre terre.

 

Son réseau d’agriculteurs francophones, représenté par l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) y trouveront leur compte en bénéficiant entre autres de l’immense vitrine offerte durant le concours. Les amateurs de produits agro-alimentaires pourront déguster de nombreux et alléchants produits locaux. Simon Durand, directeur-général de lUCFO précise que «  les visiteurs auront tout à leur avantage de repartir avec des aliments concoquetés par nos agriculteurs ».

 

La tenue d’un tel événement dans la région de l’Est ontarien laissera sans aucun doute sa trace sur l’économie locale. Selon Bruno Lecot, coordonnateur du CIL, le concours rapportera des retombées économiques de plus de 10 millions de dollars dans la région de l’Est ontarien. Déjà, à quelques semaines de l’événement, plusieurs hôtels et môtels affichaient complet pour la fin de semaine du 20 au 24 septembre.

 

La devise en latin des Comtés unis de Prescott-Russell s’intitule Sic dat diligenta terra, ce qui signifie Celui qui travaille fort, récoltera une bonne moisson. Voilà en un petit bout de phrase, l’essence de tous concours de labour: quiconque gagne sa vie grâce à la terre et à l’agriculture, peut le faire avec fierté et honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *