Vote crucial pour l’avenir du semestre en cours dans les collèges de l’Ontario


L'Institut de formation et de recherche agroalimentaire (IFRA) de La Cité sur le campus d'Alfred n'échappe pas à la grève du personnel qui sévit depuis le 16 octobre.


Aujourd’hui, le 13 novembre s’amorçait la cinquième semaine de grève dans les 24 collèges de l’Ontario.

Ce matin même, la présidente de La Cité, Lise Bourgeois s’adressait aux employés de son établissement par le biais d’une lettre publiée sur  le site web de La Cité.

« La grève actuelle vous touche toutes et tous personnellement, de même que vos familles et vos étudiants. J’avais espéré, tout comme chacune et chacun d’entre vous, que vous seriez de retour avec vos étudiants en salles de classe. Nous pouvons toutes et tous convenir que la grève doit s’arrêter. Le syndicat a confirmé récemment aux membres du personnel scolaire à temps plein et à charge partielle que les principaux enjeux des négociations avaient été résolus. Ceci inclut les enjeux liés au travail précaire et à l’effectif (projet de loi 148) qui seront étudiés par un groupe de travail provincial. Il ne reste qu’un point majeur à résoudre : la liberté d’enseignement », a indiqué Mme Bourgeois en précisant que les collèges ont convenu que la liberté académique dans le réseau collégial de l’Ontario serait enchâssée dans la convention collective.

En ce sens, un ajout portant sur la liberté académique a été apporté à la proposition du 6 novembre sur laquelle devront se prononcer les membres à temps plein et à charge partielle. Le vote débutera demain, le 14 novembre et se terminera le jeudi 16 novembre.

Ce vote est crucial puisqu’il clôturera une cinquième semaine de grève. Advenant un vote favorable des employés en grève, un retour au travail pourrait être envisagé, dès le 17 novembre. Dans le cas contraire, une sixième semaine serait la limite avant que l’on ne déclare l’annulation de cette session, ce qui serait une première.

« Aucun collégien ontarien n’a perdu son année scolaire dans le passé en raison d’une grève », affirme la  vice-présidente à l’Enseignement et à la réussite scolaire à La Cité, Lynn Casimiro.

Les étudiants sont privés d’enseignement depuis le 16 octobre dernier. À La Cité, un plan de rattrapage a été mis en place dans l’expectative d’un retour imminent en classe.

Dans cette optique, le semestre d’automne se terminera en janvier 2018.

« Le nombre de semaines qui seront ajoutées en janvier dépendra de la durée de la grève. La reprise des cours dès la fin de la grève suivra le calendrier suivant : les cours se poursuivront jusqu’au 22 décembre 2017;  le Collège sera fermé du 23 décembre 2017 au 2 janvier 2018 inclusivement pour les vacances du temps des fêtes ;  les 3, 4 et 5 janvier 2018 seront réservés pour des séances de tutorat et de pratique en laboratoire et les cours reprendront le 8 janvier afin de terminer le semestre d’automne »,  a fait savoir Mme Casimiro.

L’impact de cette grève se fera aussi sentir pour le semestre d’hiver alors que la semaine d’études sera remplacée par une semaine de cours. Tout cela bien sut à condition que la grève prenne fin dans les délais nécessaires.

Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) représente les 12 000 professeurs, bibliothécaires, instructeurs et conseillers des 24 collèges publics de l’Ontario engagés dans ce conflit.

Plus de détails dans votre journal Agricom du 17 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *