Volume 29 Numéro 08 Le 1er décembre 2011

Wales remporte par 1 vote de majorité

Par Isabelle Lessard, journaliste
redaction@journalagricom.ca


L’ex-vice-président de la Fédération d’agriculture de l’Ontario, Mark Wales, a été nommé au poste de président le 21 novembre dernier lors de l’élection tenue à Toronto à l’occasion de l’assemblée générale annuelle. Il a remporté le titre par une seule voix de majorité contre son plus proche adversaire, Don McCabe, lui aussi vice-président, lors du deuxième tour du scrutin.

Il devient ainsi la tête dirigeante du plus important groupe de représentation des agriculteurs de l’Ontario, soit 38 000 producteurs à travers la province.

Il s’agissait d’ailleurs d’une première pour les membres qui ont profité de l’arrivée du premier vote électronique.

Mark Wales a été élu à la vice-présidence de la FAO en 2008, mais il faisait partie du comité exécutif de l’organisme depuis 2007. Depuis qu’il est gradué de l’Université de Guelph en 1976, M. Wales a principalement œuvré dans l’industrie horticole. Il a également œuvré auprès de plusieurs autres organismes environnementaux et agroalimentaires.

Il succède à Bette Jean Crews qui a choisi de ne pas se représenter au poste de présidente afin de retourner travailler sur la ferme familiale pour y jouer un rôle plus actif. Elle conserve cependant son rôle de représentante de district pour la zone 12, couvrant le territoire de Northumberland, Hastings, Prince Edward et Lennox et Addington.

Vice-présidence
Le candidat défait, Don McCabe, un producteur de grandes cultures d’Inwood, a donc repris sa place à titre de vice-président la journée suivante. Il s’agit de son troisième mandat.

Une autre vétérane cumulant une dizaine d’années d’expérience à titre de directrice au sein de l’organisation, Debra Pretty-Straathof, occupera le même siège dans la prochaine année. Elle a siégé à titre de directrice des régions d’Arnprior, Renfrew, Lanark et Ottawa durant les trois dernières années.

Le candidat défait à la vice-présidence, Keith Currie conservera son titre de membre exécutif et Joe Dickenson son siège de directeur pour l’ensemble de la province.

Continuité et communication
Malgré la venue d’un nouveau président, celui-ci étant issu de l’exécutif et entouré de membre de longue date de l’exécutif, le nouveau conseil s’inscrira vraisemblablement dans la continuité de l’ancienne direction.

La grande priorité du nouveau président est la communication. Communication avec les membres, communication avec le gouvernement, mais aussi communication avec les partis de l’opposition.

Les agriculteurs ont besoin de se faire entendre auprès des élus et de la population, de se parler entre eux et de savoir ce qui est fait dans leur intérêt. D’autant plus qu’avec un nouveau ministre de l’Agriculture, l’occasion est idéale pour le sensibiliser aux besoins des producteurs. Dans un contexte de gouvernement minoritaire, les occasions de se faire entendre par les partis de l’opposition seront également nombreuses et importantes à saisir puisqu’un gouvernement minoritaire à besoin de l’appui d’un autre parti pour faire avancer les dossiers.

La présence de Debra Pretty-Straathof de Arnprior sur l’exécutif amène également une dimension de représentativité territoriale intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *