le Vendredi 27 janvier 2023
le Jeudi 29 septembre 2022 10:28 | mis à jour le 30 novembre 2022 9:45 Autres

L’agriculture ontarienne à l’honneur cette semaine

La semaine de l’Agriculture en Ontario se déroule du 3 au 9 octobre. Il s’agit d’une occasion de souligner le travail des agriculteurs nationaux et de montrer notre reconnaissance en achetant et en cuisinant local.

Pour profiter de cette occasion, les légumes de saison sont à privilégier tel que : poires, raisins, poivrons, laitue, aubergines, concombres, chou-fleur, brocoli, chou, fève, betterave, oignons et patates. Aussi, les citrouilles sont prêtes et sont délicieuses (elles ne sont pas que des lanternes effrayantes pour Halloween).

L’Ontario est la principale productrice de tomates de serre. La province en produit 181,8 millions kilos ! La majorité est exportée vers notre voisin, les États-Unis. Cette production phénoménale explique que les Ontariens peuvent profiter du prix le plus bas pour des tomates au Canada en 2020.

Des légumes à fêter… à l’année

L’ail est si populaire qu’elle a maintenant sa propre semaine en Ontario. Elle précède justement la semaine de l’Agriculture ontarienne. Cette initiative est dérivée du Festival de l’ail de Toronto. Ce festival est né dans le but de créer une opportunité économique qui favorise l’agriculture ontarienne. Ce festival a débuté en 2011. La pandémie a poussé sa nouvelle forme de Semaine de l’ail Ontarienne en 2021.

Le maïs ontarien se retrouve principalement dans notre assiette. En effet, 60 % de la production est destiné à la consommation humaine. Le 40 % qui reste se retrouve… dans la mangeoire du bétail.

Parmi les autres légumes qui valent le détour, la carotte est la 2e plus grande production de champs en Ontario. La province est aussi une de celle qui produit le plus de variété de pommes. Il s’y cultive 11 variétés principales dont la plus importante est la McIntosh (27 %). La sorte de pomme qui arrive le plus près est l’Empire à 19 %. Finalement, l’Ontario est le 2e producteur de chou-fleur au Canada, derrière le Québec.