le Samedi 4 février 2023
le Lundi 9 janvier 2023 15:32 Jardinage

Planifier son jardin

Comment choisir les cultures que vous démarrerez à l’intérieur? Comment savoir si les semences qu’il vous reste des années passées sont encore bonnes? J’ai quelques bons conseils pour vous!

Trop de sachets de semences? Votre chat peut vous aider à choisir! PHOTO : Sophie Pomerleau

Le début de l’année est un bon moment pour choisir ce que l’on va semer et ce que l’on prévoit acheter comme transplants.

C’est le moment aussi de planifier les cultures que l’on souhaite démarrer dans la maison et commander les semences. Cependant, on attendra au début mars avant de débuter les semis intérieurs des plants qui iront au jardin.

Afin d’éviter le gaspillage et la surcharge de travail au jardin, il est utile de concevoir notre plan du jardin en fonction de ce que l’on veut faire avec nos fruits et nos légumes. Par exemple, si on souhaite manger frais, le nombre de plants sera moins élevé que si on souhaite faire de la transformation.

Il existe plusieurs semenciers canadiens qui proposent des cultivars qui sont adaptés aux régions de l’Ontario. Quand vient le temps de choisir nos variétés, il faut tenir compte du nombre de jours à maturité, tel qu’affiché sur le sachet de semences.

Jours à maturité

Pour les légumes que l’on sème en pleine terre, comme les carottes, radis et betteraves, on calcule le nombre de jours à maturité à partir de la date du semis effectué au jardin. D’un légume à l’autre, la différence peut être énorme, de 50 jusqu’à 120 jours.

Pour les légumes que l’on sème à l’intérieur en vue de transplanter au jardin, comme les tomates, piments et aubergines, le nombre de jours à maturité se calcule à partir du repiquage au jardin. Sachez cependant que les données fournies par les semenciers sont des moyennes, dans des conditions idéales.

Si vous affectionnez certaines variétés et souhaitez mieux maîtriser leur croissance année après année, je vous invite à noter vos dates de semis dans un petit journal de jardin, avec les noms des variétés et vos observations.

Démarrer à l’intérieur

Voici une liste de ce que l’on peut démarrer à l’intérieur, en vue de transplanter au jardin: tomates, poivrons, piments, aubergines, cerises de terre, concombres, céleris, choux, brocolis, chou-fleur, laitues, fines herbes.

Entre leur germination et le moment de les transplanter, ces cultures prendront de plus en plus de place à l’intérieur. Vous pourriez être envahi! Faites des choix judicieux et gardez en tête que vous pourrez aussi vous procurer vos plantes chez votre centre-jardin préféré au moment opportun.

Test de germination

Avant de commander nos semences, il est bon de regarder ce qui nous reste de l’année dernière et de faire un test de germination. La plupart des semences se conservent quelques années dans de bonnes conditions (sec, noirceur et frais).

Voici comment réaliser un test de germination. Prendre une dizaine de semences et les placer dans un papier essuie-tout que l’on gardera humide pendant environ deux semaines. Calculer le pourcentage de germination et ajuster les semis en fonction. Par exemple, si le pourcentage de germination est faible, on peut semer deux ou trois graines au lieu d’une seule.

Nadia Carrier est copropriétaire des Serres M. Quenneville à Plantagenet et professeure en techniques agricoles au collège La Cité à Ottawa.