le Samedi 4 février 2023
le Lundi 23 janvier 2023 8:46 Jardinage

Le journal de jardin, un outil très utile

  photo : pixabay
photo : pixabay
La mémoire est une faculté qui oublie! Le meilleur moyen de se rappeler ce qu’on a semé et ce qui a bien réussi, c’est de le noter par écrit.

Le journal de jardin est un outil qui nous permet de regrouper en un seul endroit toutes les informations concernant notre jardin. Il peut être en format numérique, papier ou les deux.

C’est à chacun de voir quelles informations il souhaite recueillir et de quelle façon cette information sera utilisée.

Voici ce que vous pourriez y noter :
-variétés cultivées
-dates de semis et de repiquage
-rendement obtenu
-facteurs de succès et d’échec
-problèmes rencontrés et solutions appliquées
-engrais et amendements utilisés et dates d’application
-type de sol
-plan du jardin et des rotations des cultures
-dates de récolte

Le journal de jardin nous permet de faire un bilan de la dernière saison et de mettre en place des stratégies pour éviter les problèmes ou du moins mieux les prévenir. Par exemple, si nous avons noté des dégâts attribuables à la présence d’insectes à une date précise, nous pourrions mettre en place des pièges quelques semaines d’avance.

Prenez des photos!

Prendre des photos du jardin tout au long de la saison est aussi une bonne manière d’en suivre l’évolution. Nos téléphones intelligents consignent la date et ils sont toujours à portée de main.

La rotation des cultures au jardin est un élément important dans la prévention des maladies et des ravageurs. En notant le plan du jardin d’année en année, on peut voir si notre rotation contribue à les éloigner.

En alternant les cultures selon leurs besoins en éléments nutritifs, on peut avoir un impact sur la santé de notre sol. La tomate, par exemple, est exigeante. On pourrait la précéder d’une culture de légumineuses qui contribuerait à apporter de l’azote dans notre sol et la suivre d’une culture moins exigeante comme la laitue.

Il faut aussi noter que tomates, poivrons, piments, aubergines et pommes de terre font tous partie de la famille des solanacées. Il est préférable d’éviter de planter des cultures d’une même famille au même endroit d’une année à l’autre.

Avec votre journal de jardin, vous deviendrez chaque année un meilleur jardinier. Prendre des notes, ça aide à avoir le pouce vert!

Nadia Carrier est copropriétaire des Serres M. Quenneville à Plantagenet et professeure en techniques agricoles au collège La Cité à Ottawa.