La santé mentale à longueur d’année

Il existe 296 combinaisons de symptôme dépressif selon Cassandra J. Ferh, candidate au doctorat en psychologie de l’université d’Ottawa. Pour celle qui travaille en recherche sur les troubles anxieux, il y a des signes à observer chez soi et chez ses proches. 

Un sentiment négatif est ressenti la majorité de la journée pendant plus de 2 semaines.

Épuiser ou fatiguer ?

L’épuisement professionnel « le burn out » est lié à un emploi. Pour madame Fehr, cela se traduit par « une impression d’être fatiguée émotionnellement, déconnectée et démotivée par son travail ». Le simple fait de penser au travail vous fatigue et vous le percevez comme une montagne à franchir.

La future psychologue assure qu’il est normal de ressentir de la fatigue. Votre corps vous indique qu’il a besoin de repos. Cette fatigue n’est pas préoccupante, si elle s’estompe au cours de la journée ou après une bonne nuit de sommeil. 

Déprime ou dépression ?

Être triste ou démoralisé lorsqu’on traverse une crise ou un moment difficile est tout à fait normale. En fait, les émotions sont comme un spectre. Tout le monde ressent de l’anxiété et de la peine à un moment ou à un autre. C’est le degré d’intensité et la longueur des sentiments qui permet de déceler un trouble mental. 

Lors d’une dépression, la personne se sent découragée la majorité de sa journée pendant un long moment. Cette émotion se situe à l’extrémité du spectre de l’émotion tristesse et c’est là qu’une personne cesse de sentir déprimer et est en dépression.

Plus que pleurer

Les symptômes de dépression ne se limitent pas à un sentiment de tristesse. En effet, l’absence d’émotion peut être un signe. Si, depuis plusieurs semaines, vous avez l’impression d’être déconnecté ou démotivé la majorité de votre journée, il y a peut-être de quoi s’inquiéter. Si cette émotion (ou son absence) dure plus de 2 semaines, il serait temps de consulter un professionnel. 

Une perte d’intérêt à socialiser, travailler et une difficulté à fonctionner sont des symptômes d’un trouble plus grave qu’une déprime passagère pour Cassandra J. Fehr.

Signe et symptôme peu connu

Les idées suicidaires, les crises de larmes, le repli sur soi sont des signes assez connus de la dépression. Toutefois, il existe une panoplie de symptôme souvent ignoré comme l’appétit grandissant. L’on est prompt à associer une perte d’appétit avec un sentiment de tristesse. Son contraire, un accroissement de l’appétit sans raison apparente (une augmentation de l’activité physique) est lui aussi un signe de trouble mental.

Les difficultés de sommeil (trop dormir, insomnie, gigoter toute la nuit) sont associées à certains troubles comme l’anxiété et la dépression.

Le conseil que la doctorante en psychologie donne est de prendre un moment pour réfléchir. Pour identifier si vous souffrez d’un trouble, prenez le temps de vous poser la question. Le simple fait de mettre le doigt sur un problème peut aider à alléger le fardeau.

Tenir un journal permet de faire le point sur votre journée. Vous avez un moment et un endroit pour enregistrer vos idées. Vos observations peuvent être partagées après avec un professionnel de la santé.

Il faut surtout délier les langues. Parler fait énormément de bien. Il permet de constater que vous n’êtes pas seul dans votre situation. Même se parler à voix haute peut vous soulager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.