Le deuil – L’Association canadienne pour la santé mentale Champlain Est

Soumis par: L’Association canadienne pour la santé mentale Champlain Est

Source: www.cmha.ca

Au cours des deux dernières années, beaucoup d’entre nous ont vécu un deuil lié à la pandémie.  Peut-être s’agissait-il d’un deuil lié à la perte d’un emploi ou d’un être cher. Le deuil fait partie de la condition humaine, mais cela ne signifie pas qu’il doit se vivre seul.

Qu’est-ce que le deuil?

Le deuil est l’expérience de la perte. De nombreuses personnes associent le deuil au décès d’une personne ou d’un animal de compagnie important. Cependant, les gens vivent un deuil après n’importe quelle perte importante dans leur vie, comme la perte d’un emploi ou la fin d’une relation. Il est également courant de ressentir un deuil après le diagnostic d’une maladie ou d’un autre problème de santé.

Les gens vivent le deuil de nombreuses façons différentes et ont beaucoup de pensées ou de sentiments différents en cours de route. Ils peuvent être bouleversés, tristes ou en colère, se sentir terrifiés ou anxieux. Certains ressentent de la torpeur ou ont du mal à ressentir leurs émotions. Beaucoup éprouvent du soulagement ou de la quiétude après une perte. Le deuil est complexe. Il n’existe pas de façon unique de le vivre. Les sentiments, les pensées, les réactions et les défis liés à un deuil sont très personnels. 

Qu’est-ce que je peux faire?

Dans la plupart des cas, les gens traversent leur deuil avec l’aide de proches et d’autres personnes qui les soutiennent et, avec le temps, retournent à leur vie quotidienne. Certaines personnes ont besoin d’aide supplémentaire de la part d’un professionnel ou d’une professionnelle de la santé mentale. Pour aider les gens à surmonter les étapes difficiles d’un deuil, il existe un counseling appelé counseling des personnes en deuil.

Voici quelques conseils pour vous aider à cheminer :

  • Entrez en contact avec des personnes bienveillantes et attentionnées. Cela pourrait comprendre vos proches, vos voisins, vos voisines et vos collègues ou, encore, d’un groupe de soutien en cas de deuil ou d’un organisme communautaire.
  • Donnez-vous assez de temps. Chacun réagit différemment à une perte. Il n’existe pas de période de deuil normale.
  • Permettez-vous d’être triste, en colère ou d’exprimer tout ce que vous devez ressentir. Trouvez des façons saines de partager vos sentiments et de vous exprimer, comme parler à vos connaissances ou écrire dans un journal.
  • Demandez de l’aide. Comme vos proches pourraient vouloir vous donner de l’intimité et ne pas se sentir à l’aise de vous demander comment vous allez, n’ayez pas peur de demander leur soutien.
  • Prenez soin de votre santé physique. Surveillez tous les signes physiques de stress ou de maladie et consultez votre médecin si vous croyez que votre deuil nuit votre santé.
  • Prenez un nouveau départ. À mesure que votre deuil s’atténue, retournez aux intérêts et aux activités que vous pourriez avoir mis de côté. Pensez à essayer une nouvelle activité.
Comment est-ce que je peux aider un proche?

De nombreuses personnes ont le sentiment de ne pas savoir quoi faire ou quoi dire lorsqu’un proche vit une perte. L’un des gestes les plus importants que vous pouvez poser est d’être là pour votre proche, tout simplement. Le deuil peut sembler accablant, mais la présence d’une personne bienveillante et compréhensive peut faire toute la différence.

Voici quelques conseils pour soutenir un proche :

  • Comprenez qu’un proche doit vivre son deuil et exprimer ses sentiments à sa façon.
  • Demandez-lui ce dont il a besoin, et dites-lui régulièrement que vous êtes là pour le soutenir s’il n’est pas encore prêt à parler avec d’autres personnes. Rappelez-vous de lui offrir une aide pratique également.
  • Parlez de la perte. Il est fréquent d’éviter le sujet et de se concentrer plutôt sur les sentiments d’un proche, mais bien des gens trouvent utile ou réconfortant de partager des réflexions, des souvenirs et des anecdotes.
  • Aidez votre proche à obtenir des services d’aide s’il vit de grandes difficultés.
Besoin d’aide supplémentaire?

Pour en savoir plus sur les services d’aide et les ressources disponibles dans votre région, communiquez avec un organisme communautaire comme l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM).

Les informations fournies ne remplacent pas les conseils d’un professionnel. Si vous avez besoin de conseils, veuillez consulter un professionnel de la santé qualifié. Pour de plus amples informations ou si vous souhaitez accéder à nos services à l’ACSM, veuillez appeler le 1-800-493-8271 ou consulter notre site web à l’adresse www.cmha-east.on.ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.