Volume 39 Numéro 5 - Le 17 décembre 2021

Manon Cyr, une femme au leadership inspirant, reçoit le Prix Saphir


Manon Cyr, directrice générale de La Maison Verte à Hearst, a reçu le Prix Saphir Entrepreneure agricole 2021. Photo : Gracieuseté Manon Cyr


Par : Marc Dumont

La Fondation franco-ontarienne (FFO) décerne le Prix Saphir Entrepreneure agricole à Manon Cyr de La Maison Verte de Hearst. Offert en collaboration avec l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO), cette nouvelle catégorie de Prix Saphir est remise à une franco-ontarienne qui se démarque dans le monde de l’agriculture.

Ce prix lui a été remis lors d’une soirée de la Fondation franco-ontarienne tenue à Toronto le 18 novembre. Le thème de la Soirée Saphir 2021 était «À la rencontre de l’excellence féminine.» C’est la première année que l’UCFO et la FFO collaborent afin de décerner un Prix Saphir à une femme d’exception en agriculture. «Ce qui me touche particulièrement c’est d’avoir été la première à le recevoir», a confié Manon Cyr. Elle en ressort très humble, attribuant sa réussite aux autres qui l’entourent «Comme je dis toujours, c’est parce que j’ai l’équipe derrière moi que nous avons du succès.»

Manon Cyr est la directrice générale de La Maison Verte depuis 11 ans. Cette entreprise d’économie sociale, née en 1982 par l’Association Pluris-Elles, répondait à un besoin de créer des débouchés d’emplois pour les femmes de Hearst. L’activité principale de La Maison Verte est la production de semis pour l’industrie forestière.

C’était une aventure risquée : «Personne ne connaissait le domaine dans la région. De la vingtaine de producteurs de semis pour le reboisement en Ontario il y a 20 ans, il n’en reste que 8 en 2021», a expliqué Manon. Au début, l’entreprise produisait deux millions de semis, aujourd’hui c’est 9 millions.

En 1994, dans un esprit de diversification, La Maison Verte se lance dans la production de légumes. L’entreprise a fourni cette année des paniers de légumes à 55 familles dans le besoin de Hearst. Les légumes sont aussi vendus de Hearst à Timmins. Elle offre aussi des fleurs et a ouvert un magasin pour le public : un Botanix.

«J’ai un conseil d’administration hors pair. Elles ont toutes hâte lors des réunions. C’est spécial», souligne Manon. «J’ai encore La Maison Verte dans mon cœur. Au cours des années, ça a touché beaucoup de monde. Plusieurs sont encore habitées par l’âme de La Maison Verte.»

La Maison Verte est bien présente dans la communauté de Hearst. «Il y a une employée qui était là en 1982 et qui est encore avec nous : c’est Hélène Lachance. Elle connaît l’âme de La Maison Verte et elle a encore la flamme.» En 2022, La Maison Verte fêtera ses 40 ans d’existence.

Comme toute entreprise, La Maison Verte connait son lot de défis. L’industrie veut, par exemple, écourter le temps pour produire un semis, le faisant passer de deux ans à un an. «Cela veut dire pour les quatre nouvelles serres : installer des rideaux thermiques, de l’éclairage au sodium et des arrosoirs automatisés. Il faudra plus de congélateurs pour congeler les arbres», reconnait la directrice générale. «L’année 2022 – 2023 s’annonce précaire avec l’augmentation de 7 à 30% des prix pour les fournitures.»

Mais le plus gros défi demeure celui de la main-d’œuvre. «Jusqu’ici, on a réussi à s’en sauver, entre autres, grâce aux étudiants et étudiantes de l’Université de Hearst. Au plus fort de la saison, il y a une quarantaine d’employés à temps partiel. Pour les sept permanentes, le noyau est petit et avance en âge. Pour maintenir ou augmenter la production, il faudra plus de flexibilité et d’automatisation. Mais comment automatiser quand chaque semis doit être manipulé individuellement ?» se questionne encore l’entreprise.

Pour Manon Cyr, l’important est le travail d’équipe et collaboratif ainsi que le soutien de la communauté locale dans le succès de l’entreprise sociale. Pour cela, ça prend du leadership avec un engagement sans faille envers le mandat de La Maison Verte.

Retournez à la page d’accueil d‘Agricom.

Suivez-nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *