le Dimanche 14 juillet 2024
le Mercredi 10 juillet 2024 12:05 Portrait d'entreprise

Mission Vino: pas de répit pour Denis Perrault

À 81 ans, Denis Perrault ne songe pas à la retraite.
À 81 ans, Denis Perrault ne songe pas à la retraite.
« Le plaisir du vin passe par le nez », affirme Denis Perrault. Non, le vinificateur du Domaine Perrault ne boit pas son vin par les narines; c’est plutôt qu’au vignoble de Navan, l’équipe pourrait sentir le vin pendant des heures pour en goûter tout le plaisir!
Mission Vino: pas de répit pour Denis Perrault
00:00 00:00

Une image de marque unique pour un rosé

Du vin de messe au vignoble

Denis Perrault s’est lancé dans la viticulture par un heureux hasard. « C’était un accident, je n’avais pas de plan d’affaires. J’étais missionnaire et j’aidais les cultivateurs à améliorer leurs récoltes. J’ai été voir des fermes au Québec. Le guide me racontait que deux jeunes démarraient leur vignoble Le Cep d’argent.  Ils avaient juste une petite cabane en ciment en bas de la côte. Je me suis dit ces deux-là vont péter au frette, ça n’a pas de bon sens! »

Denis possédait déjà une terre et était toujours à la recherche de nouvelles choses. « J’étais impressionné et je me suis dit que s’ils pouvaient le faire, je pourrais le faire aussi. » Comme il a toujours aimé le vin et qu’il n’avait jamais vu de tel vignoble dans la région, les ingrédients étaient réunis pour une nouvelle aventure.

Sa conjointe Lyse Marleau et lui ont d’abord planté un acre de 1000 vignes, représentant environ 10 variétés de vignes hybrides; le couple suivait ainsi les recommandations d’un expert des vins de l’Université de Guelph. 

L’homme qui plantait des vignes

« Je vais toujours me rappeler le soir, on était cinq, on était après rédiger la constitution, car on voulait des octrois. Je disais moi, je plante pas de vignes. Mais on me disait on a besoin de toi! Alors j’ai dit oui. On appelle ça un accident, des fois dans la vie on prend des décisions et on ne sait pas comment ça va aller. »

Au printemps 2005, il a ajouté 5 acres (soit 5000 vignes) à son vignoble, augmentant ainsi sa production à environ 20 000 bouteilles par année. « On voulait aller chercher le monde de la ville. Agricom nous aidait avec des autobus, mais les gens n’étaient pas intéressés. Maintenant on a plus besoin d’aller les chercher. Il y a un besoin! »

La retraite, pas pour bientôt

Le vigneron ne fait pas ses 81 ans bien sonnés. Voilà 60 ans qu’il travaille sur la ferme laitière familiale à Navan. Le vignoble est arrivé beaucoup tard et il est ouvert au public depuis 20 ans. La première génération de clients a fait place aux suivantes. « On ne voit plus nos clients des débuts, soit ils sont sur des médicaments ou soit ils sont morts! »

Denis et Lyse ont quatre enfants et six petits-enfants. Le couple prévoit que la ferme sera transférée à l’un de leurs enfants. D’ici là, Denis n’a pas l’intention de se retirer des activités du vignoble et de la ferme laitière. « Moi, je gère les problèmes, je fais des tournées, je leur dis allô et je ne sers plus. Mais je ne prends pas ma retraite. À la ferme, je traie encore mes 70 vaches. Mon fils est actionnaire et est dans la high-tech. Depuis six mois, il a un peu moins d’ouvrage, alors il est plus impliqué. Je vais probablement lui donner l’entreprise. »

Qui fait quoi?

Vignoble, vigneron, viniculteur, viticulteur… Qui fait quoi? L’amateur peut s’y perdre rapidement. Voici donc un petit guide pour s’y retrouver.

Le vignoble, où poussent les vignes, est cultivé par des viticulteurs. Les vignerons s’occupent en plus de la vinification et de la commercialisation de leur vin. Mais attention: le vinificateur a pour mission de récupérer le raisin que lui fournit le viticulteur et d’en faire du vin. Il n’est pas forcément vigneron: en effet, il peut s’agir d’un industriel qui va acheter le raisin pour le transformer en vin et le mettre en bouteille. C’est clair?

Vinificateur au Domaine depuis trois ans, Graham Fish a pour tâche particulière de sentir et goûter le raisin, pour ensuite décider du type du fût qui sera utilisé dans un an pour recueillir le liquide des dieux. À l’exception de quelques plants importés de la région du Niagara, le Domaine Perrault s’enorgueillit du fait que tous les raisins cultivés sur ses terres sont originaires de la région du comté de Prince Édouard. 

Outre la qualité des vins produits ici, le commentaire qui ressort le plus souvent sur les réseaux sociaux concernant ce vignoble est l’accueil hors pair des hôtes… Et la personnalité attachante de Merlot, le gros bouvier bernois. Qui sait, si d’aventure, vous êtes prisonnier de la neige en hiver, Merlot viendra peut-être à votre rescousse avec un petit baril de vin attaché au cou, tel un Saint-Bernard salvateur!