Volume 39 Numéro 3 - Le 22 octobre 2021

Révolution Nord : Un projet pilote pour faciliter l’innovation chez les agriculteurs



Par Roxanne Lormand

Le Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO) lance un nouveau projet pilote dans le but de rendre l’accès à l’innovation plus abordable par la force du nombre. Les agriculteurs et agricultrices du Nord de l’Ontario sont dès maintenant invités à prendre part à cette aventure.

Le projet Révolution Nord, permettra à dix participants du monde agricole de petites ou moyennes entreprises quel que soit leur modèle d’affaires (entreprises sociales ou non, coopératives ou non, à but lucratif ou bien sans but lucratif) de déterminer leurs enjeux et défis communs et leur permettra de chercher ensemble les ressources et les solutions. «On a fait plusieurs projets pilotes chez nous [au CCO], mais c’est le premier qui utilise le modèle d’un accélérateur de solutions», explique la directrice principale du Pôle Innovation du CCO, Paula Haapanen. Ce genre de modèle existe déjà ailleurs et la directrice y voit un potentiel certain en démocratisant l’innovation.

L’avantage se dessine à la suite de l’investissement initial des participant(e)s, un investissement moindre que s’ils étaient seuls, ce qui leur permet d’avancer plus aisément. «L’innovation arrive quand il y a un écart entre les moyens et les solutions qui existent» détaille Mme Haapanen qui convient que d’autres projets collaboratifs de ce genre ont déjà démontré leurs preuves dans d’autres secteurs.

L’idée de départ est d’arriver à une solution utilisable et durable sur le long terme, et de faire récupérer l’investissement aux participants. «Non seulement les participants auront une solution, mais éventuellement ils auront leur rendement de retour», précise Mme Haapanen. La commercialisation de la solution par le groupe pourra permettre de vendre la solution par exemple pour les gens du milieu agricole n’ayant pas participé au projet.

Joséphine Adegnon, agente d’innovation au CCO, souligne que l’angle du projet pilote dépendra totalement de la cohorte des participants. Divers milieux pourraient éprouver la même problématique en donnant comme exemple un problème avec les prédateurs et comment bien se protéger. De plus, la solution pourrait «aussi bien être une solution qui existe en Europe et qu’on aimerait exporter ici» explique Mme Adegnon. «Cela donnerait à cette cohorte de structure agricole un avantage sur les gens qui ne participent pas à ce projet pilote puisque ça leur donnera accès en primeur à cette solution-là. Mais cela peut aussi être une solution qui existe déjà et qui est en cours de développement par des entrepreneurs innovants du nord de l’Ontario, ou du reste du Canada et qui pourrait répondre à un enjeu qu’ils ont identifié.» C’est le CCO qui rassemblera les innovateurs qui chercheront et proposeront des solutions à la hauteur du défi et les participants seront sollicités pour prendre la décision finale.

Le milieu agricole ayant été choisi cette année, le prochain projet pourrait viser plutôt les membres du secteur touristique. Pour cette fois, le choix du monde agricole a été déterminé en raison de sa stabilité et son besoin d’innovation, mais aussi «disons après l’été qu’on vient d’avoir avec la sécheresse dans le nord-ouest et dans le nord-est, on sait que les agriculteurs sont dans une situation un peu plus difficile ou délicate qu’avant», témoigne Mme Haapanen.

 «On cherche des personnes qui sont prêtes à prendre un petit risque calculé. Aucune aventure n’est sans risques, mais ce projet, c’est quelque chose qui va apporter beaucoup et surtout ensemble on va plus loin», conclut la directrice principale du Pôle Innovation du CCO.

Les gens du milieu agricole qui sont intéressés par le projet peuvent soumettre leur candidature jusqu’au 15 novembre 2021. Pour ce faire, ils peuvent visiter https://www.cco.coop/revolution_nord et obtenir plus de détails ou contacter directement Paula et Joséphine par courriel à [email protected].

Retournez à la page d’accueil d‘Agricom.

Suivez-nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *