Vie rurale

Revue de l’année agricole 2021



Retrouvez quelques événements marquants du monde agricole 2021 en Ontario et ailleurs au Canada.

Janvier


Fruits et légumes

L’année 2021 est officiellement déclarée comme l’année internationale des fruits et légumes par l’Assemblée générale des Nations Unies.

Soutien financier
L’Ontario investit dans plusieurs milieux pour offrir un peu de soutien financier à des entreprises fortement touchées par la pandémie de la COVID-19. Le gouvernement de l’Ontario investit d’abord jusqu’à 3 millions de dollars grâce au nouveau Programme d’aide pour le secteur équin afin d’aider les entreprises offrant des expériences équines à couvrir les couts d’entretien des animaux engendrés par les interruptions d’activités liées à la COVID-19.
Aussi, le gouvernement provincial, en compagnie du gouvernement fédéral, investit jusqu’à 5 millions de dollars dans le cadre d’une initiative de soutien d’urgence pour aider les éleveurs de bovins de boucherie de l’Ontario à gérer les couts engendrés par la COVID-19.
Finalement, le gouvernement ontarien annonce un investissement jusqu’à 4,5 millions $ pour protéger et rétablir les plantes et les animaux menacés de disparition dans la province. Ce financement sera octroyé aux organismes sans but lucratif, aux communautés autochtones et à d’autres groupes dans le cadre du Programme d’intendance des espèces en péril afin de mettre en œuvre sur le terrain des projets qui contribueront à protéger les espèces en péril et leurs habitats.


Collège à vendre

Photo : Roxanne Lormand

Les derniers bâtiments du Collège d’Alfred sont mis en vente. La section Nord, couramment aussi appelée le «Upper Campus», a été mise en vente par le gouvernement de l’Ontario via la firme de courtage immobilière CBRE pour la somme de 299 999 $. Le terrain de l’Institut de recherche agricole de l’Ontario (IRAO), relevant du ministère de l’Agriculture, représente une superficie de 5,02 acres. Le lot comprend le collège, l’ancienne résidence des étudiants, le centre récréatif incluant le gymnase et la piscine et des bâtiments d’entreposage divers.

Travailleurs agricoles ontariens
Statistique Canada publie, le 25 janvier, le premier de quatre rapports sur les travailleurs de langue officielle minoritaire. Le Portrait des travailleurs de langue française dans les industries agricole et agroalimentaire de l’Ontario, 2006 et 2016 soulève certaines inquiétudes déjà connues pour la plupart. Alors que le taux de diplomation a augmenté chez les travailleurs agricoles francophones, le Portrait souligne le problème criant du manque de relève agricole.

Maître-éleveur


Le 23 janvier, Holstein Canada dévoile le nom des fermes récipiendaires de la reconnaissance de Maître-éleveur pour l’année 2020. Depuis 91 ans, Holstein Canada attribue le titre de Maître-éleveur à des producteurs dont les troupeaux se démarquent simultanément par la haute productivité, l’excellente conformation et la santé remarquable de leurs animaux. Au total, 20 fermes s’ajoutent au rang des éleveurs élites du pays, dont 7 en provenance de l’Ontario, 7 du Québec et 2 de l’Île-du-Prince-Édouard. Les provinces de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Manitoba et de la Nouvelle-Écosse sont représentées chacune par une ferme.

Février

Motoneigistes délinquants
Les restrictions engendrées par la COVID-19 procurent un regain de popularité pour les motoneiges. L’Union des cultivateurs franco-ontariens et l’Union des producteurs agricoles au Québec soulignent l’importance de respecter les sentiers balisés sur les terres agricoles en amorçant des campagnes de sensibilisation à l’égard des motoneigistes.

Mars

Valeur des terres
Financement agricole Canada (FAC) présente son Rapport Valeur des terres agricoles de FAC 2020. En 2020, la valeur moyenne des terres agricoles au Canada a augmenté de 5,4%, une légère hausse comparativement à l’augmentation de l’année précédente qui se situait à 5,2%. Malgré la pandémie causée par la COVID-19, le rapport atteste que la demande des terres agricoles est demeurée propice pour tout le pays. L’Ontario a connu une hausse du prix moyen de ses terres agricoles de 4,7% en 2020, comparativement à 2019 avec 6,7%.


Agro et Franco
Le Congrès Agro et Franco organisé par l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) s’est tenu du 22 au 26 mars. Le format virtuel proposé par l’UCFO permet de rassembler les agriculteurs franco-ontariens de partout en province dans le confort de leur foyer, tout en respectant les consignes sanitaires. La thématique «Unis et connectés» était tout à fait appropriée pour cette 4e édition de congrès rassemblant plus de 170 participants et plusieurs experts et spécialistes.

Prix Pierre-Bercier

Loyola et Suzanne Sylvain – Photo par Julien Boucher


Pour une 14e année, l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) remet le Prix d’excellence en agriculture Pierre-Bercier qui souligne l’apport exceptionnel d’une personne, d’un couple ou d’une famille à la communauté agricole franco-ontarienne. À l’image de l’homme qui a inspiré ce prix, les lauréats de cette année, Mme Suzanne et M. Loyola Sylvain, sont de fiers francophones, des passionnés d’agriculture et des rassembleurs dans leur communauté. Le couple de Kapuskasing, dans le nord de l’Ontario, fut honoré le 26 mars lors d’une cérémonie virtuelle.

Printemps doux
Les producteurs du nord de l’Ontario sont inquiets du printemps doux annoncé dans les prévisions. Certains maraichers subiront des pertes en raison de gels plus tardifs.

Sécurité
Juste avant le lancement de la Semaine canadienne de la sécurité en milieu agricole (SCSMA) 2021, la ministre canadienne de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Marie-Claude Bibeau, fait l’annonce d’un investissement qui pourra atteindre 1,4 million de dollars sur deux ans. L’investissement a pour but d’accroître la sécurité à la ferme. Le financement qui est fourni à l’Association canadienne de sécurité agricole (ACSA) servira à offrir à l’industrie agricole canadienne des outils et de précieux conseils en afin d’augmenter et de promouvoir la sécurité en milieu agricole.

Alimentation locale et COVID-19
La conférence du Nord et de l’Est sur l’alimentation locale s’est tenue en mode virtuel. On y explique les conséquences de la pandémie sur la chaîne d’approvisionnement des aliments, les adaptations des producteurs et les modes de production.


Avril

Délais
Il devient difficile pour les consommateurs comme pour les vendeurs en Ontario de s’approvisionner en pièces de rechange. Les délais de livraison peuvent atteindre plusieurs semaines, voire des mois pour des pièces de machinerie ou pour certains équipements et la situation ne s’améliorera malheureusement pas en cours d’année.

Temps des sucres

Photo Roxanne Lormand


Tous les producteurs acéricoles de la province s’entendent pour dire que les quantités de sirop produites sont moindres cette année. Selon l’organisme Ontario Maple Syrup, la saison 2021 aura été courte et la production de sirop a diminué variant grandement selon les producteurs : de 10 % à 80 % moins de sirop que l’an dernier. L’eau était souvent moins sucrée et la couleur du sirop fut plus foncée qu’à l’ordinaire pour certains.


Grandes cultures biologiques

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est UQAT-660x440.jpg.
Le laboratoire d’analyse agricole de la Station de recherche de l’UQAT. Photo : Archives Agricom


La Station de recherche agroalimentaire de l’Abitibi-Témiscamingue de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) entreprend un projet scientifique de huit ans destiné à favoriser le développement de l’agriculture. La Station, située à Notre-Dame-du-Nord (Qc) tout près de la frontière ontarienne, prévoit inclure des fermes du nord-est de l’Ontario dans la recherche. Le projet sera divisé en deux phases : la première s’étalera sur trois ans tandis que la seconde suivra pendant une durée de cinq ans.

Aliments et boissons transformés
Un rapport de Financement agricole Canada démontre de nouvelles tendances favorables au secteur des aliments et des boissons transformés. Malgré certains revers causés par la pandémie, on attend de ce secteur qu’il puisse émerger plus fort en 2021. Le rapport note que l’augmentation du revenu disponible et de l’épargne des consommateurs en 2020 pourrait stimuler la croissance de la consommation d’aliments et de boissons dès que la situation permettra une réouverture complète du secteur de la restauration.

Analyse
Les productrices et producteurs du nord-est de l’Ontario peuvent maintenant soumettre des échantillons de fourrage au Laboratoire d’analyse agricole de la Station de recherche de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) située à Notre-Dame-du-Nord, une municipalité à moins d’une quinzaine de kilomètres de la frontière ontarienne.


Mai

TET
Une fois arrivés au pays, les travailleurs étrangers temporaires doivent respecter une période de confinement obligatoire de 14 jours avant d’accéder aux champs. En Ontario, des producteurs laitiers et maraichers remettent en question la rigueur de certaines mesures sanitaires imposées par le fédéral ainsi que les couts qui y sont associés. Les règles du fédéral obligent les travailleurs étrangers temporaires à respecter la période de quarantaine de deux semaines. C’est toutefois l’employeur qui doit prendre en charge les couts de logement et d’épicerie de son employé, en plus de lui verser une rémunération obligatoire 30 heures par semaine. Le Programme d’aide pour l’isolement obligatoire des travailleurs étrangers temporaires prévoit d’offrir aux employeurs une aide de 1 500 $ par travailleur afin de leur permettre de réduire les couts. Une aide insuffisante selon les calculs de plusieurs producteurs et maraichers.


Gels
Alors que les grandes cultures ont, à certains endroits dans l’Est ontarien, écopé des gels de la fin du mois de mai, les fruits et petits fruits ont eux aussi subi des dommages avec ces froids inattendus autant dans l’Est que plus au Nord de la province ontarienne. Certains producteurs se voient même forcés d’admettre que l’autocueillette ne sera pas possible chez eux cette année en raison du faible nombre de fruits dans les arbres et les arbustes.

Juin

Météo
La première moitié du mois de juin apporte une chaleur inhabituelle sur la province. Un épisode de sècheresse ne favorise que les vignobles en ce moment. Les semis aux champs souffrent du manque d’eau par endroit. Bien que le maïs semble avoir survécu au gel de la fin du mois de mai, le soya a pour sa part beaucoup souffert à plusieurs endroits dans l’Est ontarien.


Labo vivant
Après l’Atlantique, l’est des Prairies et le Québec, c’est au tour de l’Ontario d’être sur la liste des laboratoires vivants. Cette initiative du ministère canadien de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire vise à réunir des agriculteurs, des scientifiques et d’autres partenaires pour élaborer, mettre à l’essai et échanger des pratiques et des technologies agricoles novatrices. Ce quatrième laboratoire vivant est situé dans les bassins hydrographiques du lac Érié et du lac Sainte-Claire, dans le sud-ouest de l’Ontario, où environ 75 % des terres sont utilisées à des fins agricoles.

C-208
Après avoir été adopté sans modification par le Sénat le 22 juin, le projet de loi C-208 franchit la dernière étape de la procédure parlementaire et reçoit la sanction royale le 29 juin. Le projet de loi émanant d’un député vise à modifier l’article 84.1 de la Loi de l’impôt sur le revenu. Le projet de loi C-208 modifie ainsi cette dernière pour faciliter le transfert intergénérationnel d’entreprises agricoles ou de pêche.

Juillet


Sècheresse
Plusieurs régions du Canada dans les prairies, incluant le nord-ouest de l’Ontario, ont connu des conditions météorologiques extrêmes cet été. Pour pallier cette vague de sècheresse et de feux de forêt, les gouvernements fédéral et provinciaux ont annoncé plusieurs subventions aux producteurs des zones affectées. Le gouvernement de l’Ontario a annoncé jusqu’à cinq millions de dollars d’engagement pour bonifier les différents programmes de soutien tels que les programmes d’Agri-relance et d’Agri-stabilité. Du côté du fédéral, une enveloppe de 500 millions de dollars fut annoncée. L’Ontario estime à 200 dollars par tête de bétail les couts exceptionnels liés à la sècheresse pour les éleveurs.

Août

Anniversaire d’Agricom


Le 15 août marquait le début de la 39e année du journal Agricom ! Fondé le 15 août 1983, le journal Agricom est encore le seul journal agricole francophone en Ontario.

Campagne électorale
Le premier ministre Justin Trudeau déclenche le 15 août une campagne électorale éclair de 36 jours.

Foires agricoles
Les restrictions sanitaires en matière de capacité et d’organisation poussent les organisateurs de plusieurs festivals et foires agricoles à revoir l’organisation avec des formats plus petits ou virtuels ou en forcent même l’annulation pour une seconde année consécutive.

Septembre

Élections


Les Canadiens se rendent aux urnes pour voter. Le premier ministre Justin Trudeau est réélu. La députée de Compton—Stanstead (Qc), Mme Marie-Claude Bibeau, se voit à nouveau attribuer le poste de ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, poste qu’elle occupait avant le déclenchement des élections depuis mars 2019.

Prix d’excellence APF
Réseau.Presse (anciennement l’Association de la presse francophone) tenait un Anti-Gala virtuel sur sa page Facebook afin de présenter les lauréats de Prix d’excellence de la presse francophone 2021 le 16 septembre. Votre journal Agricom, alors en nomination dans 5 catégories, a remporté le Prix d’excellence de la presse francophone 2020 pour la Une de l’année. C’est notre édition du 18 septembre 2020 qui remporte le prix.

Blé
Avec la sècheresse et la vague de chaleur sans précédent qui ont touché l’Ouest canadien, les récoltes de blé s’annoncent mauvaises. Les spécialistes du secteur redoutent même une augmentation des prix et des difficultés d’approvisionnement.

Foin
La sècheresse qui sévit dans la région des Prairies cause une pénurie de foin, ce qui signifie que de nombreux agriculteurs sont dans l’impossibilité de nourrir leurs animaux. En l’absence d’aide, cette situation pourrait avoir des effets durables sur le volume des cheptels à l’échelle nationale, ce qui aura des conséquences pour les agriculteurs, transformateurs et consommateurs canadiens pendant de nombreuses années. Heureusement, divers programmes permettent à des producteurs de l’Est du Canada d’envoyer du foin à leurs confrères dans l’Ouest, car les rendements sont assez bons pour plusieurs.

Alfred

On voit ici Glen Conway, accompagné de ses deux magnifiques chevaux Clydesdale à Alfred. Photo : Archives, Roxanne Lormand


Notre petit village d’adoption de nos bureaux depuis quelques années fête son 150e anniversaire. Un concours de labour amical est même organisé pour les gens de la région, tout en respectant les normes sanitaires.

Terres agricoles
Les prix élevés des produits de base associés aux faibles taux d’intérêt continuent de favoriser l’augmentation de la valeur des terres agricoles dans la plupart des régions du pays, d’après un examen de mi-année de Financement agricole Canada (FAC). La valeur moyenne des terres agricoles canadiennes a grimpé de 3,8 % au cours de la première moitié de 2021, comparativement à une hausse moyenne de 3,7% pour la même période l’année dernière.

Octobre

Favoriser l’innovation
Le Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO) lance un nouveau projet pilote pour les agriculteurs(trices) du Nord, dans le but de rendre l’accès à l’innovation plus abordable par la force du nombre. Le projet Révolution Nord, permettra à dix participants du monde agricole de petites ou moyennes entreprises quel que soit leur modèle d’affaires (entreprises sociales ou non, coopératives ou non, à but lucratif ou bien sans but lucratif) de déterminer leurs enjeux et défis communs et leur permettra de chercher ensemble les ressources et les solutions.

Annulation CIL
Le Concours international de labour (CIL) qui devait se tenir originalement à Kawartha Lakes en 2020, est encore une fois reporté en raison des incertitudes du gouvernement provincial et la levée des restrictions de rassemblements. Cette deuxième annulation consécutive amène le chiffre à quatre annulations seulement depuis le début de CIL en 1913. La première annulation remontant à 1918 lors de l’épisode de la grippe espagnole et l’autre durant la Deuxième Guerre mondiale lorsque les Canadiens furent appelés à mettre leurs efforts à la guerre. Le CIL 2022 devrait se tenir dans la municipalité de North Grenville au Campus du collège agricole de Kemptville alors que le comté de Dufferin accueillera l’évènement en 2023. Le CIL fera son retour à Lindsay (Kawartha Lakes) en 2024.

Citrouille

Ici on peut voir Kelsey, et son père Jim Bryson aux côtés de la plus lourde citrouille canadienne pesant 2006,5 livres. Photo par: Jacob Maynard, gracieuseté Woodbridge Fair


Dans le cadre d’un concours de citrouilles et légumes géants lors de Foire agricole de Woodbridge (Woodbridge Fair) en Ontario, la ferme Bryson d’Ormstown au Québec fracasse un record canadien avec leur imposante citrouille de 2 006,5 livres.


Bilan récoltes canadiennes
Les prix se portent bien de façon globale sur l’ensemble des marchés. Au Canada, environ 31,5 millions d’hectares ont été ensemencés en céréales et oléagineux. Le blé et le canola représentant près de 60 % de cette superficie. Le Canada a vendu un volume record de 21,3 Mt de canola. Le prix moyen de 730 $/tonne est nettement supérieur à la moyenne quinquennale de 513 $/tonne.

Mer Bleue
Au sud d’Orléans, près de la tourbière Mer Bleue, la Ville d’Ottawa a réalisé d’importants travaux d’assèchement d’un étang. Un drainage de l’étang s’imposait, selon la Ville, puisque les barrages de castors du secteur provoquaient débordements et inconvénients pour les terres privées et sentiers environnants. Des résidents du secteur déplorent l’assèchement, qui a provoqué des dommages à la faune qui s’est vue fragilisée par les opérations.

Lait
La Commission canadienne du lait (CCL) recommande une augmentation de 8,4 % du prix du lait à la ferme. Cela représente 6,31 $/hectolitre (ou 0,06 $ par litre). Les autorités provinciales devront approuver la hausse suggérée à partir de décembre. La hausse entrera en vigueur le 1er février 2022. La CCL explique que cette hausse des prix compensera en partie la hausse des couts de production entrainée par la pandémie de la COVID-19.

Novembre

Petits fruits du Nord
Les producteurs maraichers du nord de l’Ontario n’ont pas eu une belle saison 2021. Le gel au début du mois de juin a forcé des entreprises à replanter, ce qui a couté cher. Plusieurs récoltes de petits fruits ont été très affectées, comme les bleuets qui font habituellement la fierté des cueilleurs du Nord. Les pluies abondantes de la fin de juillet et la fin de septembre ont compliqué la récolte de foin et l’entrée des lourdes moissonneuses-batteuses dans les champs.

New Liskeard
La partie ouest du côté de l’avenue Armstrong de la Station de recherche de New Liskeard a été vendue à un particulier. Les infrastructures et les acres étaient à vendre depuis plusieurs années. La partie qui a été vendue comprend les édifices de Service Canada, Service Ontario, le Collège Boréal, Northern College, la Police provinciale, certains laboratoires et des infrastructures agricoles.

Incubateur
L’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) conceptualise le premier incubateur virtuel d’établissement de la relève agricole. L’UCFO devient partenaire du volet Néo-agriculteur d’Entrepreneuriat SEO qui permet de combler les besoins en développement de connaissances et de compétences en gestion et démarrage d’entreprises de jeunes entrepreneurs agricoles.

Bourses pour la relève agricole
Cinq bourses totalisant 15 000 $ sont remises par le Fonds de la relève agricole franco-ontarienne de l’UCFO, à cinq jeunes de la relève, avec le support de partenaires communautaires. Sylvianne Dutrisac de la Ferme Butte et Bine à Williamstown et Francis Dupont de la Ferme Francis Dupont à St-Bernardin obtiennent chacun une bourse d’entrepreneuriat d’une valeur de 6 000 $ pour les aider dans l’établissement de projets dans leur entreprise.
Mesdemoiselles Suzie Clément, Catherine Goueth et Samatha Landry ont reçu, quant à elles, chacune une bourse de 1 000 $ dans le but de les aider à progresser dans leurs études postsecondaires dans le monde agricole.

Navire
Le 4 novembre, Canada Steamship Lines (CSL) une division du Groupe CSL, le plus important propriétaire et exploitant de navires-autodéchargeur au monde, franchi un jalon historique au terminal céréalier de Viterra au port de Thunder Bay. Il charge 31 362 tonnes métriques de grain sur le CSL Welland et bat ainsi le précédent record de 31 143 tonnes métriques.

FACC
Un groupe de citoyens proconsommateurs décide de promouvoir les vérités sur l’agriculture et le système agroalimentaire canadien en créant Faits Alimentaires pour Consommateurs Canadiens (FACC). Le groupe veut que les familles canadiennes aient accès aux faits et à l’information dont elles ont besoin pour faire des choix alimentaires éclairés tout en défendant un avenir radieux pour l’agriculture et l’agroalimentaire canadiens.

Pommes de terre

Photo : Roxanne Lormand


L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) décide de suspendre les exportations de pommes de terre de l’Île-du-Prince-Édouard vers ses clients et partenaires américains de longue date après la découverte en octobre, de deux cas de gale verruqueuse de la pomme de terre dans des champs qui étaient déjà sous surveillance conformément à un plan de gestion. Ces pommes de terre n’allaient jamais être expédiées vers un marché, quel qu’il soit, ni vers les États-Unis ni vers une autre province canadienne. Néanmoins, les frontières se ferment pour nos producteurs canadiens par prévention.

Décembre

Agri-communication
Le 9 décembre, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, lance l’initiative Agri-communication, qui permettra de tisser des liens plus serrés entre la population canadienne et les producteurs agricoles du Canada et qui appuiera le rôle vital de ces derniers dans notre système alimentaire.

Retournez à la page d’accueil d‘Agricom.

Suivez-nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *