Santé mentale : plus que prévenir le suicide

Il ne suffit pas d’avoir des idées noires pour aller chercher de l’aide. Les problèmes de santé mentaux sont multiples et ne mènent pas tous au suicide. En fait, il s’agit que d’une partie des gens souffrant d’épisode dépressif majeur qui passent à l’acte (moins de 10 %).

Traiter un problème comme la dépression, l’épuisement ou le trouble anxieux sert plus qu’à sauver des vies. Cela redonne une vie. Plusieurs personnes aux prises avec ce genre de trouble ne vont pas chercher de l’aide parce que ce n’est pas « si grave ». Or, comme n’importe quel problème de santé, sans traitement, ça ne peut qu’empirer.

La santé des agriculteurs

Les agriculteurs ont connu un printemps particulièrement difficile : hausse du prix de l’essence, la mort des abeilles, la vague de grippe aviaire, les retards dans les livraisons de fournitures, etc. Tous ces facteurs assombrissent le quotidien de plusieurs agriculteurs. Ces derniers n’ont pas la chance de pouvoir quitter leur lieu de travail quand cela devient trop difficile. Ils ne travaillent pas comme agriculteurs, ils sont agriculteurs. Leur lieu de travail, c’est aussi leur maison.

Depuis plusieurs années, les différents paliers de gouvernements et organisation de travailleurs mettent en place des outils dirigés pour les travailleurs du milieu agricole.

La chose le plus simple reste de parler. Si vous n’avez pas accès à un professionnel de la santé mentale, les lignes d’écoute peuvent vous soulager. L’association canadienne pour la santé mentale (ACSM) de l’Ontario a mis sur pied plusieurs programmes pour aider à délier les langues de tous. Leurs programmes sont offerts en français, en anglais et en plusieurs autres langues. Depuis cette année, l’ACSM en partenariat avec l’association des agriculteurs Ontario (AFO) a mis sur pied un programme d’aide spécialement pour les agriculteurs et leur famille le «Farmer Wellness Program ». Le programme offre de la thérapie par téléphone (1-866-267-6255), en ligne ou en personne de façon totalement gratuite.

Pour faire le point sur votre état de santé, vous pouvez faire le test de l’inventaire de Beck.  Attention, cet autotest ne remplace pas un diagnostic posé par un professionnel. Si vos résultats vous inquiètent, parlez-en à votre médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.