Un jardin durable

Le beau temps est de retour. Le soleil éclatant et les températures agréables ont de quoi ameuter les gens dans leurs jardins. En avril, ne te découvre pas d’un fil est un dicton que l’on peut appliquer aussi au mois de mai… pour nos plantes. Un refroidissement est annoncé pour la 3e semaine du mois de mai (16-19). Se dépêcher à mettre en terre des fleurs ou des végétaux plus fragiles est à éviter.

En attendant, préparer sa terre et ses instruments est peut-être moins agréable, mais essentiel. Il est temps d’étendre son compost (qui a muri pendant 4 à 5 mois). Le compost sert à enrichir la terre, de laquelle les plantes vont se nourrir. L’engrais sert à nourrir la plante directement, pas le sol.

Si le jardinier en vous tient absolument à semer, certaines plantes sont à privilégier. Devant l’incertitude de la météo pour les prochains jours — et surtout nuit — planter des végétaux de genre allium (les oignons, les poireaux, l’échalote française, etc.) et les pommes de terre, sont des paris sûrs. En effet, ces pousses sont protégées du gel lorsqu’elles sont ensevelies. Par le temps qu’elles percent le sol, le gel sera passé.

Pour les autres plantes résistantes que vous avez déjà transplantées, les couvrir d’une bâche peut suffire à si jamais le mercure devait chuter soudainement.

Pour les semis commencés dans le confort du foyer, comme les tomates, les poivrons et les concombres, elles ne peuvent pas être mises en terre tant que le mercure n’est pas constamment au-dessus de 7 degrés. Pour habituer les pousses fragiles au changement de température — comme les tomates —, les habituer à l’environnement extérieur lorsqu’il fait au-dessus de 7 degrés et ensoleillé est une bonne idée pour réduire leur choc.

Penser à l’année prochaine

Pour un jardin durable, la planification est essentielle. Cet été, lorsque les plants sont sortis de terre, prenez le jardin en photo pour garder une trace de votre organisation. Et cet hiver, alors que vous prendrez de l’avance sur votre planification, pensez à faire une rotation du jardin pour régénérer le sol et prévenir le développement de maladie. 

Il faut faire attention à ne pas juste changer de végétal, mais de famille de plantes. Par exemple, les solanacées comprennent les aubergines, les piments, les poivrons, les tomates et les pommes de terre. Si vous en êtes capables, vous pouvez même planifier semer des cultures de couvertures dans vos rangs à la fin de la saison, que vous couperez et intégrerez à la terre au printemps suivant.

Prédiction météorologique 2022

L’almanach américain des agriculteurs annonce un été chaud, dans les températures de saison avec un courant d’air frais en septembre. L’été sera suffisamment pluvieux pour tout l’Ontario. Le mois de mai s’annonce particulièrement pluvieux. De petites pluies sont annoncées pour cette semaine, suivie par des pluies abondantes autour de Grands Lacs. Le tout se terminera par des orages à la mi-mai. Puis on annonce un refroidissement dans la 3e semaine. La fin du mois devrait être assez calme et stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.