le Lundi 22 avril 2024
le Jeudi 24 avril 2014 16:07 Volume 31 Numéro 16 Le 25 avril 2014

Terres agricoles sous l’eau et vaches isolées

Terres agricoles sous l’eau et vaches isolées
00:00 00:00

Alors que la chaleur printanière était attendue avec impatience par les agriculteurs pour qu’ils puissent enfin entrer dans leurs champs pour travailler le sol et semer, la période de crue des eaux a causé des soucis à quelques-uns d’entre eux. Dans l’Est ontarien, la rivière Nation Sud a sorti de son lit à la mi-avril et a inondé une plus large portion des terres agricoles qu’à la normale, causant même quelques surprises.

La fonte rapide de la neige à laquelle s’est ajoutée les précipitations ont fait monter le niveau d’eau des rivières de façon drastique dans plusieurs villages à l’est et au sud d’Ottawa notamment.

Dans l’Est ontarien, une impressionnante marre d’eau créée par le débordement du lac Cobb recouvre encore des centaines d’acres de terres agricoles situées de Bourget à Fournier, dans les Comtés unis de Prescott et Russell. Chris Ryan qui opère une ferme laitière à Fournier a dû sortir ses rames et sa chaloupe pour se rendre à ses terres situées non loin de l’étable. Mais son plus gros mal de tête a sans équivoque été la fermeture du chemin de comté 15 se rendant à sa ferme laitière. Ses bâtiments se sont donc retrouvés isolés, sans possibilité de passage notamment pour le transport du lait.

Chris Ryan est habitué aux terres submergées, mais il ne s’attendait pas à ce que le niveau de liquide de son réservoir à lait se remplisse aussi vite que celui de l’eau dans ses terres.

Quelque 22 routes ont été fermées aux dires de l’organisme Conservation de la Nation Sud chargé de surveiller le niveau des cours d’eau dans cette région. Les inondations ont entre autres forcé la fermeture de la route de comté 9 entre Plantagenet et St-Isidore, à la hauteur du pont Séguin, de même qu’une section de la route de comté 19, dans la municipalité La Nation. C’est aussi le cas d’une section de la route 30 située au sud de Greenfield, dans les Comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry.

Bien qu’elles semblent plus importantes qu’à la normale, les inondations ne sont pas chose rare à ce temps-ci de l’année dans cette région, selon la Conservation de la Nation Sud.

Au moment de mettre sous presse, des zones inondées pouvaient encore être observées dans les zones basses. Tandis qu’à Ottawa la rivière Rideau aussi déborde, les villes de North Gower et de Kemptville doivent également composée avec des niveaux d’eau plus importants qu’à la normale.