le Jeudi 22 février 2024
le Mercredi 15 novembre 2023 12:14 Affaires

La clé est mise sous la porte pour la fromagerie Thornloe

Yves Gauthier, ex producteur laitier à la ferme North Haven
Yves Gauthier, ex producteur laitier à la ferme North Haven
C’est avec grand regret que l’emblématique fromagerie Thornloe dans le Témiscamingue ontarien a dû fermer ses portes le lundi 30 octobre, suite à d’importants enjeux financiers. Les membres du comité des producteurs laitiers ainsi que la communauté se sont mobilisés en exprimant leur mécontentement envers cette abrupte fermeture.
La clé est mise sous la porte pour la fromagerie Thornloe
00:00 00:00

Pour la communauté du Témiscamingue de l’Ontario, la fromagerie Thornloe est plus qu’une simple fromagerie. « C’est quelque chose de très emblématique », explique Dominic Léveillé. « La fromagerie existe depuis 1940 et représente aussi plus de 30 emplois. Ce sont des fromages artisanaux qui sont faits localement. Il y a très peu de fromageries au Témiscamingue; une région qui est considérée comme le cœur de la production laitière.»

D’après les informations reçues par Radio-Canada, les coûts reliés à la réparation des équipements auraient été trop élevés. « Il y aurait eu trop d’investissement à mettre pour la fromagerie Thornloe pour permettre la continuité de leurs opérations », poursuit Dominic Léveillé, membre du comité de producteurs laitiers pour la sauvegarde de la fromagerie Thornloe.

Une situation qui aurait pu être évitée selon lui. « Gay Lea Foods est une très grande coopérative qui génère d’énormes profits. Elle aurait sans doute pu trouver une solution afin d’éviter cette situation », affirme-t-il. 

« La production de lait est la seule production qui continue à s’effectuer à la fromagerie Thornloe », mentionne Yves Gauthier, ancien directeur général de la fromagerie Thornloe et ancien producteur laitier à la ferme North Haven à Earlton. « La production va se poursuivre jusqu’à ce qu’un nouvel endroit soit trouvé pour faire les opérations. » 

Plusieurs actions ont été faites pour lutter pour la sauvegarde de la fromagerie Thornloe. La communauté ainsi que les producteurs laitiers de la région sont très impliqués. « Nous avons décidé de créer une page Facebook qui s’appelle Save Thornloe Cheese où nous encourageons les gens à se joindre afin d’avoir leur appui, des discussions, etc.» précise Dominic Léveillé. « Nous avons aussi envoyé des affiches et des pétitions un peu partout aux entreprises locales. Une réunion avec Gay Lea Foods a également eu lieu afin de discuter du futur possible de la fromagerie qui a été reçu de façon très positive. » 

« Je crois que la mobilisation des gens va aider à faire réaliser à Gea Lea Foods que nous n’accepterons pas de juste fermer la fromagerie comme ça ! » raconte Yves Gauthier. « Il va falloir poursuivre les ventes avec quelqu’un qui sera intéressé de s’investir. La tradition doit se poursuivre.»

« Un message qui serait très important à mentionner aux gens serait de se rendre sur le site web de Gay Lea Foods et de leur envoyer des messages pour faire preuve de leur mécontentement envers la fermeture de la fromagerie », suggère Dominic Léveillé.

Du soutien, de l’entraide et de l’optimisme font partie intégrante de la communauté du Témiscamingue ontarien qui souhaite conserver leur entreprise locale. Une fromagerie qui est aussi une tradition depuis plus de 80 ans mérite assurément une continuation.

IJL – Réseau.Presse – Agricom