Volume 33 Numéro 15 Le 08 avril 2016

Bosdale Farms Inc., des as de la génétique


Les frères Bos, John et Ed sont entourés de leurs épouses, Joy à gauche et Anita à droite ainsi que de fils d’Ed à l’arrière : Josh, Justin, Ben et Peter.

Par Evelyn Levac


Bosdale Farms Inc dans le sud de l’Ontario s’impose comme modèle de performance. Au début de l’année, Holstein Canada lui a décerné une plaque de Maître-éleveur, l’élevant ainsi au rang des rares entreprises à posséder trois de ces distinctions.

C’est dans la campagne aux abords de la ville de Cambridge, située dans la municipalité régionale de Waterloo qu’on retrouve les entreprises Bosdale Farms Inc., gérées par les frères Ed, John, Pete et Gerald Bos ainsi que leurs familles. Entre le troupeau de vaches laitières, les champs et la production porcine, cette ferme familiale offre une diversité suffisante pour convenir aux intérêts de tous ses membres.

Tout a commencé en 1958, lorsque Bastiaan Bos,  un immigrant hollandais, a acquis la ferme en partenariat avec trois autres hommes. À cette époque, la ferme abritait un troupeau de 50 vaches Ayrshire. Au fil des ans, cependant, la race Holstein est progressivement venue prendre toute la place. C’est finalement en 1973 que Monsieur Bos a pu acheter les parts de ses partenaires, donnant officiellement naissance au préfixe de BOSDALE.

Progressivement, ses quatre fils ont pris la relève de l’entreprise qui a connu une expansion et une diversification accrue. Ainsi, les quatre frères et leur famille peuvent aujourd’hui gagner leur vie à partir des revenus de la ferme. Chacun d’eux a son propre domaine d’expertise. Gerald s’occupe de l’exploitation porcine de 350 truies avec ses trois fils et un employé. Les porcs sont élevés de la naissance jusqu’à la finition. De son côté, Pete, un mécanicien spécialiste en machinerie lourde, est responsable de l’entretien des équipements et de la machinerie de la ferme. Ce dernier coordonne aussi les travaux aux champs. Les Bos cultivent du maïs, du soya, des fourrages et quelques céréales sur un total d’environ 1200 acres dont 950 acres appartiennent à la ferme. La majorité des récoltes servent à nourrir leurs animaux. Finalement, John et Ed ainsi que les trois fils de ce dernier gèrent l’exploitation laitière.

Au début de janvier, Holstein Canada a annoncé une troisième plaque de Maître-éleveur pour Bosdale Farms Inc. Cette reconnaissance est attribuée pour des troupeaux ayant « une production élevée et une conformation remarquable, avec de grandes compétences en reproduction, en santé et en longévité ». Cependant, ces standards d’excellence ne sont pas atteints du jour au lendemain.

« La première classification de notre troupeau a eu lieu en 1978. À ce moment-là, nous avions 45 vaches bonnes plus et 45 vaches bonnes » , se remémore Ed Bos.  « Depuis, on a construit notre troupeau à force de bons accouplements et seulement quelques achats d’animaux. »

Aujourd’hui, le troupeau des Bos comprend 160 vaches en lactation dont 55 vaches excellentes, 125 vaches très bonnes et 20 vaches bonnes plus. Chacune de ces vaches, logées en stabulation entravée, produit, en moyenne, un peu plus de 11 000 kg de lait par lactation et a une vie productive durant, en moyenne, 3.1 lactations. Bref, la qualité de la génétique du troupeau Bosdale et ses familles de vaches renommées telles les « Portrait » permet la vente et l’exportation de ses embryons à travers le monde, surtout en Europe.

« On s’est toujours dit qu’on voulait élever un bon troupeau. Nos trois plaques de Maître-éleveur en ont simplement été un résultat. Le secret de la réussite sur notre ferme c’est l’attention particulière que nous attribuons à la prochaine génération d’animaux, même avant la conception. Il faut profiter au maximum de chaque saillie et une fois le veau au monde, on doit s’assurer qu’il ait un bon début. On veut toujours que la prochaine génération soit meilleure que la précédente. Ça assure un progrès continu » , conclut Ed Bos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *