Volume 34 Numéro 16, le 28 avril 2017

« C’est le temps de salir vos bobettes »


Les gens sont invités à réaliser leur propre expérience scientifique pour constater l’état de santé de leurs sols et à partager leurs résultats.

Par Agricom


Les gens sont invités à réaliser leur propre expérience scientifique pour constater l’état de santé de leurs sols et à partager leurs résultats.

Lancée par l’Innovative Farmers Association of Ontario lors de la Semaine nationale de la conservation des sols qui débutait le 16 avril, la campagne « C’est le temps de salir vos bobettes » prend maintenant une envergure nationale avec le Conseil canadien de conservation des sols (CCCS) en partenariat avec Stanfield’s.

Ainsi, les Canadiens ont été invités à enterrer une paire de sous-vêtements en coton blanc qu’ils déterreront dans deux mois pour vérifier l’état de décomposition. L’expérience leur permettra de  constater de leurs propres yeux l’activité biologique qui se déroule dans leurs champs ou leur jardin, notamment.

« S’il ne reste plus grand-chose de votre sous-vêtement, votre sol est sain puisqu’il y a une bonne activité biologique. Ces mêmes organismes du sol seront à même de décomposer la matière végétale de la même manière. »

À la ferme l’expérience peut permettre de tirer des conclusions selon les méthodes de rotations et de travail du sol utilisées, entre autres.

« Quelle meilleure façon de comprendre ce qui se passe dans le sol que de réaliser votre propre expérience scientifique facile à faire », invite le président de CCCS Alan Kruszel.

« Un sol sain compte de nombreux organismes vivants. Il nous maintient en vie et constitue le fondement d’une civilisation prospère. Afin de montrer aux Canadiens à quel point des sols en santé sont importants, le Conseil souhaite susciter l’intérêt du public avec la campagne Salissez vos bobettes. Nous espérons que ceux qui participeront partageront leurs expériences et leur amour pour le sol avec nous et leurs réseaux sociaux », indique Alan Kruszel, président du CCCS et producteur agricole ontarien.

Après quelques mois enterrés dans le sol, il ne devrait plus rester grand-chose du sous-vêtement s’il y a une bonne activité microbienne. Pour débuter l’expérience, les participants ont besoin d’une paire de sous-vêtements blancs 100 % coton, d’une pelle et d’un drapeau pour identifier le site. Un guide est disponible sur le site www.soilcc.ca.

Les gens sont invités à partager leur expérience, en photo ou en vidéo en gazouillant sur Twitter @SoilCouncil et en utilisant les hashtags #SalissezVosBobettes ou #SemaineSols2017. Le CCCS présentera certains des faits saillants de la campagne Salissez vos bobettes lors du prochain Sommet sur la santé des sols canadiens à Guelph, en Ontario, les 22 et 23 août.

La Semaine nationale de la conservation des sols est un événement annuel qui donne l’occasion à des groupes comme le CCCS et autres organisations de rappeler au public l’importance du sol et les problèmes liés à sa dégradation et à sa perte. Pour souligner l’importance des sols dans la production alimentaire, le CCCS enterrera des sous-vêtements au Musée canadien de l’agriculture et de l’alimentation à Ottawa. Ils seront déterrés quelques mois plus tard pour révéler le degré d’activité microbienne dans le sol.

Source: Conseil canadien de conservation des sols

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *