Volume 27 Numéro 10 Le 20 janvier 2010

Chronique Claudie – Une promesse tombée du ciel


Vous faites-vous des promesses de changer de vieilles habitudes pour en adopter de meilleures, de plus saines surtout et de plus fidèles à la vie idéale?

C’est au jour de l’An, d’habitude, qu’un grand nombre de personnes prennent des résolutions pour modifier certains aspects de leur vie. Les plus populaires sont évidemment cesser de fumer, de maigrir ou de manger plus sainement.

Les inscriptions aux sessions d’entraînement augmentent en janvier et retombent à plat aussi tôt que février arrive. La volonté n’est que de courte durée?

Eh bien, moi je me suis prise autrement cette année! La promesse m’est tombée du ciel, par hasard, quelques jours avant Noël. Et pourtant, je ne suis pas bénie du tout! Je n’étais pas à l’église, ni à une retraite fermée, ni chez un thérapeute lorsque la Voix m’a susurré à l’oreille « qu’il fallait que ça change »!

Je courais tout simplement? dans ma maison à exécuter les mille et une choses à faire pour la préparation des Fêtes! BEDI-BEDANG-BADA-BOUM… je me suis retrouvée affaissée au bas de l’escalier, panier de lavage en vol!

Je vous épargne ce qui a suivi, mais mon séjour à l’hôpital Montfort m’a laissé amplement de temps à la réflexion’

Changer n’est pas facile, je l’avoue. Changer de petites habitudes nord-américaines est sans doute de moindre importance en considérant tous les changements grandioses qui s’imposent sur la planète. Et que dire du malheur qui ébranle Haïti.

Puis mon petit « Moi » doit composer avec un frigo trop rempli et les rondeurs. J’ai de la difficulté à concilier mon appartenance à ce monde de luxuriance et celui qui ne cherche que la survie. Si la situation en Haïti n’éveille pas une ouverture sur l’autre monde, je me demande bien qu’est-ce qui pourra le faire.

On se sent tous impuissants devant ce désastre qui afflige des milliers de personnes. Notre premier geste sera bien entendu de contribuer pour venir en aide aux organismes qui foncent vaillamment dans le tas pour donner à ces braves gens la dignité à laquelle ils ont droit.

On en parle incessamment dans les journaux, à la télé, au travail. Mais qu’adviendra-t-il dans les prochaines semaines lorsque la nouvelle ne sera plus une nouvelle, mais une charge sur les autres pays’ On trouvera à redire quelque chose et je n’ose m’aventurer dans les propos qui pourraient ressortir à ce moment.

Ma promesse de changer des habitudes plus fidèles à la vie que je souhaite est loin d’être plausible dans des circonstances comme vivent actuellement les Haïtiens. Elle le sera toujours dans un monde où la paix est négociable avec les échanges commerciaux et non par humanisme.

Les Haïtiens devront s’armer de courage pour faire face aux prochains défis qui les attendent. Malgré tout, c’est un peuple qui valorise la famille et la joie. Drôlement plus intéressant que de perdre du poids et d’aller au gymnase pour plaire au petit Moi!

Ainsi, ma promesse de changement prendra un autre virage? mais je peux vous assurer que dorénavant je monte et je descends l’escalier une marche à la fois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *