Culture

Cultivons le changement


Le prix d’excellence en agriculture Pierre-Bercier a été remis cette année à Monsieur Réjean Pommanville et sa femme Barbara. On peut voir ici le directeur général de l’Union des cultivateurs franco-ontariens, Danik Lafond, (à gauche) remettre la plaque officielle à Réjean Pommainville (au centre) et Barbara (à droite). Photo : Roxanne Lormand

Par Roxanne Lormand
[email protected]


Les 12 et 13 mars derniers, l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) organisait son événement Cultivons le changement à l’ancien Collège d’Alfred dans l’Est ontarien. Au programme, un congrès, un banquet et la remise du prix Pierre-Bercier et la 91e assemblée générale annuelle de l’UCFO qui ont su attirer environ 300 participants.

Congrès

Le jeudi 12 mars, la journée débutait avec la 3e édition du Congrès Agro et Franco organisé par l’UCFO. Cette année, la thématique « Cultivons le changement » était le fil conducteur de plus de dix conférences et présentations qui abordaient des thèmes visionnaires axés sur les changements qu’imposent les circonstances actuelles tant au niveau climatique qu’économique pour les producteurs agroalimentaires et les agricoles. «Le congrès 2020 s’est annoncé un peu visionnaire, parce qu’on y parlait d’énergie, de changements climatiques, de santé mentale, bref, d’une toute nouvelle façon de regarder l’agriculture d’aujourd’hui dans ses multiples facettes. L’agriculteur moderne ne peut plus se contenter d’être réactif…il doit être proactif. » souligne l’organisatrice principale de l’événement Madame Janie-Renée Myner, agente de développement au sein de l’UCFO.

Le sujet du changement a été bien présent en raison de l’actualité et les risques qui commençaient à peine à apparaître avec le coronavirus. «Les changements à venir, il y en aura sans l’ombre d’un doute» a souligné Mme Ethel Côté première des conférencières principales de la journée lors de sa conférence «Négocier le virage». Ensuite Mme Marie-Elise Samson, doctorante à l’Université Laval est venu présenter aux participants sa présentation « Des sols agricoles en santé : une solution aux changements climatiques » en expliquant un projet de recherche sur le sujet qui dure maintenant depuis plus de dix ans au Québec.

En après-midi les participants avaient deux blocs de conférences et pouvaient choisir parmi plus de 8 conférences durant ces deux périodes. Différents sujets d’intérêt tels que : Les profils d’acides gras du lait, la prévention du manque de fourrage en période de sécheresse, la mise en valeur et la mise en marché des produits du terroir, la santé mentale et l’industrie agricole, les parasites des vaches et volailles, l’installation d’un biodigesteur et la succession de fermes familiales étaient au programme.

Plus de 75 participants étaient présents pour les conférences. Ici les gens assistent à la première conférence du jour, animée par Madame Ethel Côté. Photo : Roxanne Lormand

Illustrant bien la thématique cultivons le changement, plusieurs étudiants de La Cité étaient d’ailleurs présents tout au long de cette journée pour assister aux conférences de leur choix. «Nous espérons avoir outillé plus de 120 étudiants, producteurs, représentants d’organismes et d’associations avec des ressources, des options et des nouvelles façons de voir des « vieux » problèmes[…] on est tous ensemble dans ce changement. » a souligné Janie-Renée à Agricom.

En fin de journée, un cocktail gourmand mettant en vedette des produits du terroir était servi accompagné d’une bière officielle brassée spécialement pour l’UCFO par la brasserie Broken Stick Brewing Company. Ce cocktail permettait les échanges et le réseautage entre les participants et plusieurs des conférenciers et partenaires de la journée.

Banquet et Prix Pierre-Bercier

Le banquet annuel de l’UCFO s’est aussi tenu cette année à la salle du Collège d’Alfred le jeudi 12 mars. Cette année, le prix d’excellence en agriculture Pierre-Bercier a été remis à M. Réjean Pommainville et sa femme Barbara. L’implication, la promotion et la valorisation du travail des agriculteurs, ainsi que le leadership dans la communauté agricole franco-ontarienne de M. Pommainville ont su le qualifier pour recevoir cette récompense. Vous pouvez d’ailleurs relire le portrait complet sur Réjean Pommainville dans notre édition du 14 février dernier ou sur notre site web (cliquer ici: www.journalagricom.ca.) M. Pommainville et sa femme étaient enchantés par la soirée et très touchés qu’on leur remettre ce prix qui signifie beaucoup aux yeux de Réjean qui considérait Pierre-Bercier comme un «homme avec beaucoup de charisme et un don de communicateur extraordinaire.» Pour Réjean «la soirée fut fantastique» puisque presque toute sa famille était présente de même que la famille de sa femme Barbara, incluant même plusieurs des petits-enfants. Il a aussi été touché que des membres de la Fédération de l’agriculture de l’Ontario (FAO), dont il fait partie, fussent présents à la soirée avec leur président Keith Currie.

Durant la soirée et le souper, une nouveauté cette année, un encan silencieux grâce à de généreux partenaires. L’encan aura permis de ramasser 650$ pour le Fonds de la relève agricole franco-ontarienne. Un merci tout spécial à Mme Lucie Lavallée, artiste peintre, qui est venu peindre une toile en direct durant le souper sous les yeux de plus d’une centaine de participants. La toile a aussi été mise aux enchères au profit du Fonds et c’est M. Réjean Pommainville qui a remporté la mise et qui est reparti avec la toile pour sa propre collection!

Madame Lucie Lavallée, artiste peintre, est venue peindre une toile en direct durant le banquet annuel de l’UCFO. Sa toile a été mise aux enchères à la fin pour le profit du Fonds de la relève agricole franco-ontarienne. Photo : Roxanne Lormand

Nicholas Dessaint est le nouveau président de l’UCFO. Photo Roxanne Lormand

Assemblée générale annuelle

Le lendemain, le vendredi 13 mars, l’UCFO a tenu sa 91e assemblée générale annuelle (AGA) en avant-midi. La thématique Cultivons le changement ne pouvait que bien s’associer avec la dernière année a souligné le directeur général Danik Lafond. «Étant donné les changements à la grande équipe de l’UCFO, la nouvelle année devrait bien débuter puisque les postes sont tous à nouveau comblé,» a expliqué le directeur.

Élections

Au niveau du conseil d’administration, l’UCFO a maintenant un nouveau président. Nicholas Dessaint, producteur laitier de Sarsfield dans l’Est ontarien assurera la tête de la présidence de l’organisme. Amélie Mainville Nadon se joint aussi à l’équipe du conseil d’administration de l’UCFO à titre d’administratrice.

Brunch et visite FERCA

La réunion des membres s’est poursuivie avec le brunch du président qui a su rassasier les appétits de tout un chacun. Par la suite pour terminer la journée, les membres présents à l’AGA ont eu le privilège de visiter en primeur les nouvelles installations de l’étable de la ferme laitière biologique FERCA. La FERCA a emménagé dans sa nouvelle étable en novembre dernier. Le troupeau de la ferme compte présentement un peu plus de 159 bêtes, dont 97 vaches laitières.

En somme, ces deux journées auront su mettre l’UCFO de l’avant et auront réussi à ouvrir les yeux à plusieurs producteurs, étudiants et autres participants sur l’avenir de l’agriculture, parce qu’ensemble, nous cultivons le changement!

Les membres UCFO présents à l’AGA 2020 ont eu droit en primeur à une visite de la nouvelle étable de la FERCA. Photo Roxanne Lormand

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *