Volume 30 Numéro 12 Le 28 février 2013

Des perspectives inquiétantes pour le prix des grains

Jean-Philippe Boucher

Par Jean-Philippe Boucher
Spécialiste en mise en marché du grain
jpboucher@grainwiz.com


Dans ma dernière chronique, je soulignais que les chances de connaître une seconde mauvaise récolte aux États-Unis étaient plutôt minces. Autrement dit, rien n’exclut que de nouveaux imprévus puissent encore affliger les producteurs américains cette année, sauf que les probabilités que ce soit le cas ne vont pas en ce sens.

 

C’est aussi la conclusion à laquelle sont venus les analystes du Département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) dans leurs perspectives annuelles présentées le 21 février.

 

Selon ce rapport, les producteurs américains devraient semer un total de 230 millions d’acres en maïs, soya et blé. Comme le révèle le graphique, il s’agit d’ensemencements très importants pour le maïs et le soya, mais sous la moyenne des dernières années pour le blé.

 

D’après les analystes du USDA, les rendements américains devraient tous se rétablir à un niveau équivalent à la tendance des 25 dernières années qui est à la hausse, à l’exception du blé. Le rendement prévu dans le maïs réaliserait un bond important de 40,2 boisseaux/acre à 163,6 boisseaux/acre, et que celui du soya grimperait de 4,9 boisseaux/acre à 44,5 boisseaux/acre.

 

Ces prévisions ne font cependant pas l’unanimité chez les analystes de marché. Pour plusieurs, ces révisions à la hausse sous-estiment l’impact à long terme qu’aura eu la sécheresse de l’été dernier sur les sols américains. À leur avis, ces prévisions trop optimistes laissent entendre qu’au printemps les averses seront en quelque sorte supérieures à la normale, permettant ainsi à l’année de culture 2013 de s’amorcer comme s’il n’y avait jamais eu de sécheresse en 2012.

 

Il faut reconnaître que cette perspective est effectivement « très optimiste » ; qu’elle laisse entendre finalement que la prochaine année sera parfaite et sans difficulté pour les cultures américaines.

 

Que le USDA surestime ou non les prévisions, à défaut de pouvoir prévoir l’imprévisible (sécheresses, conditions trop humides, gelées), il vaut mieux malgré tout de se faire une tête plutôt que de fermer les yeux.

 

Nous pourrions débattre de long en large de ce que seront les chiffres exacts d’ensemencements et de rendements aux États-Unis, mais il y a une chose qui ne change pas pour l’instant : à moins d’imprévus, les récoltes américaines seront très importantes cette année.

 

Il reste donc très difficile dans l’état actuel des choses de croire que les prix des grains ne reculeront pas à des niveaux beaucoup moins intéressants.

 

De fait, on prévoit pour 2013-14 du maïs à 4,80 $US/bo., du soya à 10,50 $US/bo. et du blé à 7$US/bo., selon le USDA.  Il s’agit d’un recul non négligeable quand on sait que présentement, les prix prochaines récoltes tournent encore autour de 5,50 $US/bo. pour le maïs, 12,65 à 12,70 $US/bo. pour le soya et de 7,30 $US/bo. pour le blé.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *