Le 15 janvier 2003

Des producteurs laitiers ontariens convaincus!

Par Étienne Alary


La manifestation des Producteurs laitiers du Canada du 18 décembre dernier à Ottawa a rassemblé des producteurs même de l’Ontario et ce malgré l’opposition du Conseil d’administration des Dairy Farmers of Ontario (DFO). Photo É.Alary.

La manifestation des Producteurs laitiers du Canada (PLC) du 18 décembre dernier dans les rues d’Ottawa et à la Ferme expérimentale a rassemblé des producteurs laitiers de partout au pays, même de l’Ontario et ce malgré une résolution du Conseil d’administration des Dairy Farmers of Ontario (DFO) s’opposant à une participation de leur part.

En effet, environ 400 producteurs laitiers ontariens ont participé au mouvement de protestation qui a rassemblé plus de 4500 personnes. «C’est dommage que les dirigeants des DFO aient décidé de ne pas participer à ce rassemblement car toutes les provinces étaient représentées. Il y a même des producteurs du Nouveau-Brunswick qui sont venus à Ottawa en autobus», soutient Pierre Bercier, producteur laitier de St-Isidore.

Son statut de président de l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) a fait en sorte que M. Bercier a joué un rôle important dans l’organisation de la manifestation. «Dès le départ, il avait été convenu que l’Ontario fournirait les tracteurs, camions et charrettes pour la première partie de la manifestation. Lorsque l’organisation des DFO s’est retirée de la manifestation, notre organisme national s’est retrouvé sans convoi. C’est à ce moment que j’ai reçu un appel des PLC me demandant si je ne pouvais pas leur trouver tracteurs, camions et charrettes», explique Pierre Bercier.

Ce dernier a lui-même fournit un tracteur et deux charrettes, en plus de trouver un autre tracteur et une charrette à Sarsfield. «Il ne faut pas oublier la contribution de Dan R. Equipment et de Curran Farm Equipment qui se sont occupés du transport de l’équipement», mentionne le président de l’UCFO.

D’autres producteurs laitiers ontariens ont également contribué. «Au départ, les DFO avaient fait appel aux comités laitiers pour voir à la logistique entourant les autobus qui devaient se rendre à Ottawa. Malgré le retrait de DFO, certains producteurs des régions de l’Est ontarien voyaient le bien fondé d’une telle manifestation et ont multiplié les appels pour assurer une participation ontarienne», indique Pierre Bercier. «De l’information devait également être acheminée à chaque producteur laitier par l’entremise des camions de lait. Encore une fois, le désistement de DFO a forcé plusieurs producteurs à distribuer eux-mêmes ces dépliants», ajoute le président de l’Union.

Pierre Bercier soutient que la participation ontarienne aurait pu être plus grande. «Le retrait des DFO ne s’est fait que quatre jours avant la manifestation alors nous n’avons pu rejoindre la majorité des producteurs laitiers de notre région que deux jours avant la manifestation, voire la veille de celle-ci», mentionne M. Bercier. Le processus a été le même dans la région de Russell. «J’ai reçu quelques appels de producteurs des régions de Stormont, Glengarry et Dundas se demandant ce qui se passait avec la manifestation», fait remarquer Pierre Bercier.

Près d’un mois après la tenue de ce rassemblement, Pierre Bercier continue de croire que la participation de l’Ontario était primordiale, avec ou sans l’appui des DFO. «Lorsque Jean-Guy Séguin de Verner a pris la parole à titre de producteur laitier devant la foule réuni devant les bureaux du ministre Vanclief, il a mentionné que tous les producteurs canadiens étaient unis dans le dossier du contrôle des importations. La présence de notre délégation, malgré toutes les embûches que nous avons rencontrées, démontrent que nous sommes solidaires avec les revendications des PLC», souligne le producteur laitier de St-Isidore.

Ce dernier se dit prêt à recommencer demain matin s’il le faut. «Nous attendons de voir ce que le comité de travail formé par M. Lyle Vanclief, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, va présenter comme solutions pour le contrôle des importations à l’assemblée annuelle des PLC. De là, nous verrons les stratégies qui seront adoptées par nos organisations», affirme le président de l’UCFO. «Une chose qui est certaine, c’est que nous, les producteurs, serons de la partie car l’enjeu est trop important pour ne pas y être», conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *