Le 16 février 2005

Entreprises agroalimentaires de chez nous: l’avenir c’est maintenant

Par André Pommainville*, agronome


L’Ontario rural doit son développement communautaire à des entrepreneurs, à des personnes qui ont osé et qui osent prendre des risques, soit des leaders entrepreneuriaux. Avec leur entreprise Homestead Organics, les propriétaires Tom Manley et Isabelle Masson ont su relever le défi avec succès.

C’est à Berwick en Ontario au centre du triangle géographique formé des centres urbains de Kingston, de Montréal et d’Ottawa que Tom et Isabelle ont établi leur centre en agriculture biologique en 1997. Cette entreprise biologique est au service des agriculteurs et des consommateurs de l’Ontario, du Québec, des Maritimes et du Nord de la Nouvelle-Angleterre.

L’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) et d’autres organismes en développement communautaire de nos régions rurales, prônent activement depuis plusieurs années l’importance de la transformation et de la valeur ajoutée de notre production agricole locale. Les propriétaires de Homestead Organics par leur vision et leur volonté de se prendre en main ont concrètement démontré que le développement rural passe par les entrepreneurs locaux.

Tom et Isabelle ne sont pas différents d’un grand nombre de personnes de leur âge (40-55 ans). Après un séjour d’une quinzaine d’années dans la course effrénée des sphères de l’informatique et de la gestion, Tom a cru bon revenir dans son patelin familial. En effet, les parents et les ancêtres de la famille Manley ont toujours été en production agricole pour au-delà de 150 ans dans la région de Berwick.

C’est le principe idéologique que l’herbe est toujours plus verte de l’autre côté de la clôture qui décrit assez bien le cheminement de Tom. Après avoir obtenu un baccalauréat en informatique du Collège militaire royal de St-Jean, sa carrière professionnelle a été couronnée de succès. C’est cette expertise en informatique, en marketing et en gestion que les propriétaires de Homestead Organics ont utilisée comme tremplin pour l’établissement de leur entreprise.

Homestead Organics doit être perçu comme une entreprise pionnière dans le domaine de l’agriculture biologique qui aide aussi grandement le développement de nos régions rurales. Ce centre de service agricole biologique a comme devise « l’agriculture biologique utilise le savoir de nos ancêtres comme nourriture pour la vie ». Cela peut paraître comme un énoncé philosophique mais, au contraire, c’est le fondement de notre survie comme société de transmettre nos connaissances acquises pour le bien-être de nos générations futures. Trop souvent nous croyons que pour réussir, il faut absolument, soit en agriculture ou dans d’autres domaines de productions primaires, que nous calquions nos modes de vie à la société matérialisme et technologique gérée par des multinationales peu soucieuses du développement de nos régions rurales.

Soyons réalistes, nous, comme individu et membre de cette société de consommation, devons pourvoir à nos besoins quotidiens tout en s’assurant que les générations futures auront les mêmes privilèges que nous. C’est ce grand principe que les propriétaires de Homestead Organics espèrent transmettre concrètement par leurs actions.

Voyons de plus près l’envergure de cette entreprise grandissante qui est l’agriculture biologique. Que dis-je? La mémoire est une faculté qui oublie! L’agriculture commerciale, technologique et mondiale que nous connaissons aujourd’hui n’est vieille que d’environ 75 ans. Avant l’avènement des produits chimiques et transgéniques, c’était une agriculture entièrement biologique qui nourrissait les gens de la planète Terre. C’est toujours le cas pour un grand nombre de personnes vivant dans des pays moins fortunés que le Canada.

Même si personnellement, comme agronome et producteur en grandes cultures, j’adhère aux groupes qui pratiquent une agriculture conventionnelle, je crois qu’il y a un besoin pour l’agriculture biologique afin de répondre aux attentes et aux demandes d’un grand nombre de personnes. Un centre de service agricole biologique tel que Homestead Organics sert de lien entre les producteurs, les transformateurs, les détaillants et les consommateurs dans la chaîne alimentaire de ce marché spécifique. C’est une entreprise avec quatre volets, soit:

a) élévateurs et manutention des grains biologiques;
b) information et consultation dans le monde agricole « bio »;
c) meunerie biologique;
d) magasin d’aliments biologiques.

C’est vraiment un centre de services pour les agriculteurs et les autres personnes ayant un intérêt pour l’agriculture biologique.

Présentement, les élévateurs et les autres infrastructures ne sont utilisés qu’à 50% de leur capacité. Avec un volume annuel d’environ 3500 tonnes de grains biologiques, le plus grand défi de Tom Manley est l’approvisionnement. Il est incapable de trouver localement et même à l’échelle de la province les grains biologiques pour remplir les commandes de ses acheteurs.

C’est donc vers les États-Unis pour le maïs et même la Chine pour le soya que Homestead Organics doit se tourner pour s’approvisionner en grains biologiques. Comme le mentionne le propriétaire de ce centre, il fait ses achats à l’extérieur à contrec’ur car la production locale n’est pas suffisante. Ceci est un message bien clair pour les propriétaires de terrain agricole qui aimeraient diversifier leur production.

Pour les lectrices et les lecteurs intéressés, j’ai eu la permission d’inclure dans cet article la liste de prix de Homestead Organics de certains grains bios incluant aussi le sarrasin conventionnel. Ce sont des prix intéressants pour les producteurs qui recherchent un créneau.

En plus d’un centre agricole biologique qui réponde aux besoins des agriculteurs, le consommateur y retrouve un magasin d’aliments bios. La gamme d’aliments disponibles comprend: des céréales, des pâtes alimentaires, des produits laitiers, des conserves, des huiles, des fèves, des lentilles et du riz. Ce qui caractérise surtout ce centre, c’est la volonté des personnes qui y travaillent de servir la population. On y retrouve un personnel accueillant et chaleureux servant leurs clients dans les deux langues officielles du pays.

Comme gestionnaire et propriétaire de l’entreprise, monsieur Manley aimerait utiliser au maximum ses élévateurs et ses infrastructures en doublant le volume actuel. Sur le plan production, il espère faire mieux connaître l’agriculture biologique et s’assurer par la même occasion d’un approvisionnement stable qui aiderait certains producteurs à mieux apprécier l’agriculture biologique.

Comme de nombreux entrepreneurs et leaders communautaires, en plus d’avoir un intérêt particulier pour l’agriculture biologique, c’est en politique soit provinciale et nationale que Tom Manley a élargi ses champs d’activités. En effet, c’est sous la plate-forme du Parti Vert du Canada dont il est chef adjoint et porte-parole en agriculture que le propriétaire d’Homestead Organics fait connaître ses idées et ses opinions.

C’est en bâtissant que l’on devient bâtisseur et c’est pourquoi l’on retrouve les noms de Tom Manley, d’Isabelle Masson et de leur fils Yannick au sein de la compagnie Homestead Organics (1997) Ltd . Des entrepreneurs qui croient que la production d’aliments biologiques est le moyen viable et durable pour répondre aux besoins des humains en harmonie avec les besoins de notre planète. Ce n’est pas une mince tâche, mais la volonté de réussir des propriétaires sera gage de leur réussite.

André Pommainville est directeur du développement à l’Union des cultivateurs franco-ontariens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *