Volume 28 Numéro 21 Le 6 juillet 2011

Francophonie ontarienne: Les tierces parties offriront des services en français


Le gouvernement McGuinty s’assure que les tierces parties qui offrent des services au nom du gouvernement de l’Ontario le fassent en français. Ce nouveau règlement fixe à 2014 l’échéancier pour se conformer au règlement afin de s’assurer que le gouvernement respecte ses obligations en vertu de la Loi sur les services en français dans ces régions.

 

Les organismes et les ministères gouvernementaux devront passer en revue les ententes de services existantes et effectuer les changements pour se conformer au règlement. Par exemple, les services d’emploi offerts par Emploi Ontario et les examens permettant d’obtenir un permis de conduire dans les centres TestauVolant devront être offerts en français dans les 25 régions désignées de la province.

 

« Alors que nous nous rapprochons des célébrations du 25e anniversaire de la loi, ce règlement réitère notre engagement profond au principe de la loi et au développement global de la communauté francophone de l’Ontario », a fait valoir Madeleine Meilleur, ministre déléguée aux Affaires francophones.

 

Ceci fait suite à une recommandation du commissaire aux services en français encourageant le gouvernement à adopter cette réglementation dans le but d’améliorer la prestation des services gouvernementaux en français.

 

Auparavant, on s’attendait à ce que les tierces parties œuvrant pour le gouvernement assurent la prestation des services en français dans les 25 régions désignées francophones de la province.

 

La Loi sur les services en français a été votée à l’unanimité par le gouvernement le 18 novembre 1986. Elle est entrée en vigueur le 19 novembre 1989.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *