Volume 24 Numéro 07 Le 25 juillet 2007

L’Union des cultivateurs franco-ontariens s’occupera du projet MFR


Le comité directeur de la Maison familiale rurale dans l’Est ontarien et l’équipe d’appui: Michel Laviolette d’Alfred; Noëlle Pasquier, agricultrice d’Embrun; Annie d’Iberville, agricultrice de Moose Creek; Nadia Carrie

Le comité directeur du projet de la Maison familiale rurale (MFR) dans l’Est ontarien, réuni au Campus d’Alfred, le 22 juin dernier, a choisi de confier la coordination du projet à l’Union des cultivateurs franco-ontariens.

Il faut dire que l’organisation possède l’expertise et les ressources pour voir à l’avancement d’un tel projet. Le rôle de présidente par intérim du comité a été confié à Madame Nadia Carrier, directrice générale de l’Union des cultivateurs franco-ontariens. “Par intérim”, parce qu’elle-même proposait que ce soit plutôt une productrice du comité qui l’assume. Mais vu la période estivale et la charge de travail en ce temps et aussi parce que le projet arrive à un point critique si l’on veut que l’ouverture de la MFR se fasse en 2008, elle a accepté le rôle. Jusqu’à l’automne.

Pour lire la version complète de cet article, abonnez-vous au journal Agricom en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *