Volume 30 Numéro 17 Le 10 mai 2013

La charte alimentaire approuvée à Waterloo


Photo I Lessard

Par Julie Bellefeuille, journaliste


Waterloo s’ajoute à la liste des municipalités ontariennes à s’être doté d’une charte alimentaire. Le conseil régional a adopté à l’unanimité la charte alimentaire que proposait la Waterloo Region Food Systems Roundtable.

La charte est un « énoncé des valeurs et des principes qui sont mutuellement acceptés par les intervenants du système alimentaire », selon la définition de l’organisme qui en fait la promotion.

Cinq principes fondamentaux dressent le plan de cette charte alimentaire.

Le premier fondement consiste à connecter les habitants de la région de Waterloo avec le système alimentaire local, en leur permettant de découvrir plus en profondeur la panoplie d’aliments produits à Waterloo. Différentes activités permettront l’atteinte de ce premier objectif, tel que l’encouragement à la participation des habitants dans le système alimentaire local. L’amélioration des compétences en culture, en préservation et en préparation de la nourriture sont quelques méthodes qu’on compte prendre pour parvenir à sensibiliser les citoyens à l’importance de l’agriculture dans leur vie.

Le deuxième principe consiste à supporter le développement économique communautaire en bâtissant l’infrastructure de transformation et de distribution nécessaire. Le but étant de rendre les aliments locaux plus accessibles aux habitants de la région, de même que sur le marché mondial. On y priorisera donc la distribution et la vente auprès des institutions publiques et des petites et moyennes entreprises.

La protection du territoire agricole de la région de Waterloo figure aussi parmi les priorités de cette charte alimentaire. Puisque l’accès à des aliments sains et nutritifs passe par la disponibilité des produits agroalimentaires, on veut donc protéger les terres cultivables du développement urbain incessant.

Par ailleurs, la protection des terres agricoles passe aussi par la protection de l’environnement. La charte veut donc promouvoir les techniques de cultures et de production respectueuses de l’environnement, tout en assurant un accès à de l’eau potable à tous les résidents.

Quant au dernier principe, il consiste à l’intégration de politiques alimentaires à tous les ordres du gouvernement en assurant que tout le monde ait assez d’aliments sains et en reconnaissant l’importance de stratégies compréhensives et des pratiques promouvant un système alimentaire profitable.

Bien qu’il ait obtenu l’approbation du conseil régional, le Waterloo Region Food Systems Roundtable désire apporter le projet de charte alimentaire encore plus loin. Dans un avenir rapproché, le groupe compte présenter de la nouvelle charte alimentaire aux conseils municipaux, aux entreprises, aux organismes et aux habitants. L’objectif de la campagne est d’obtenir leur appui.

Le Waterloo Region Food Systems Roundtable est un regroupement de 18 représentants du secteur de l’alimentation locale qui partagent le même objectif d’un système alimentaire plus sain pour la région de Waterloo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *