Autres

La Foire gourmande gagne en popularité


Marc Dumont

Par Marc Dumont
Correspondant – Nord de l'Ontario
info@journalagricom.ca


La Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-est ontarien demeure une formidable vitrine pour les produits régionaux et ceux-ci ont visiblement la cote. Avec ses 50 exposants et plus de 250 variétés de dégustations à découvrir, la foire qui s’est tenue les 16-17-18 août à Ville-Marie a encore une fois été un succès.

Certains affirment même que l’événement a atteint une certaine maturité et qu’il constitue un arrêt obligé dans le circuit touristique de la région. Cette année, même mère Nature a mis de côté sa mauvaise humeur des dernières semaines pour offrir trois jours de plein soleil.

Une nouvelle clientèle s’est greffée aux habitués cette année, celle des anglophones, mais aussi celle provenant de Verner et Sturgeon Falls, qui semblent avoir apprécié leur expérience.

Par ailleurs, des exposants ont remarqué de nouvelles tendances; les gens n’hésitent plus. Ils savent ce qu’ils veulent et se rendent directement aux exposants préférés. Ils n’achètent plus un seul carnet de coupons avec l’idée de retourner en acheter un autre au besoin. Ils se procurent des carnets à coup de deux ou de quatre à l’entrée.

Pour les exposants, la Foire gourmande est une occasion de choix pour discuter directement avec les consommateurs afin de recueillir leurs commentaires sur leurs produits. C’est aussi une occasion en or d’agrandir leur réseau d’épiceries et de rencontrer d’autres acheteurs en gros. Pour les petits producteurs de produits régionaux, la Foire est carrément une occasion de présenter leurs produits à une clientèle déjà quasi conquise.

Le kiosque « Saveurs du Nord » en est un bon exemple. Il présentait 12 produits régionaux nord ontariens, dont de l’ail d’un producteur plusieurs fois primé, de la farine de sarrasin de qualité exceptionnelle, du sirop de bouleau et d’érable et même du sirop de chèvrefeuille bleu…

Pour Pierre Bélanger, qui faisait déguster des produits de bison de sa ferme, la Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-est ontarien est une autre manifestation que la population veut des produits régionaux et que si ceux-ci pouvaient être plus facilement disponibles dans les épiceries, les consommateurs les adopteraient.

Améliorations apportées au site
L’énorme chapiteau a été aménagé de façon différente cette année. Un nouveau chapiteau a été dédié exclusivement aux spectacles, laissant plus de place sous le grand chapiteau pour un espace repas. « Avec plus de place pour manger, les gens ont consommé plus », affirme Pierre Bélanger, d’Earlton.

La Foire a tenu son engagement et a pris un virage vert. Les trois ou quatre stations de poubelles étaient bien visibles au centre du chapiteau principal et des préposés voyaient à ce qu’elles demeurent propres et invitantes pour les visiteurs.

Bien que le repas gastronomique servi dans les airs – à 1 500 pieds d’altitude! – n’ait pas eu lieu cette année, l’exposition d’œuvres d’art n’a pas passé inaperçue. Plusieurs festivaliers ont été surpris de la qualité des produits des artisans qui viennent de plus en plus loin pour exposer leurs œuvres à cette foire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *