Volume 27 Numéro 22 Le 4 août 2010

La Fromagerie de Thornloe continue ses agrandissements

Par Marc Dumont, collaborateur régional - Nord de l'Ontario


Grâce à un prêt de 800 000$ de la Corporation de développement du Nord de l’Ontario, la Fromagerie de Thornloe située près d’Earlton dans le Nord-Est de l’Ontario, poursuit ses plans d’agrandissement.

Les fonds serviront, entre autres, à construire un laboratoire et de nouveaux réfrigérateurs. La fromagerie pourra effectuer elle-même les tests de gras, d’acides et d’identification de bactéries.

Ces tests étaient effectués jusqu’à maintenant à Laverlochère au Québec où Parmalat a une usine de fabrication de beurre. Quant aux nouveaux réfrigérateurs, ils serviront à entreposer chaque type de fromage séparément ce qui assurera d’éliminer toute source possible de contamination.

En plus de ce laboratoire et des réfrigérateurs, l’argent permet la mise sur pied d’un département de mise en marché et de développement. En tout, cela crée 8 nouveaux emplois.

La Fromagerie de Thornloe a également reçu 300 000 $ pour effectuer des modifications à ses installations de traitement des eaux usées. Les plans sont à l’étude et l’argent servira probablement à l’installation d’une nouvelle fosse septique.

La Fromagerie de Thornloe, on le sait, a une valeur de symbole pour les Nord-Ontariens. Parmalat, l’ancien propriétaire, voulait la fermer: l’usine ne figurait plus dans son plan stratégique.

Les agriculteurs locaux sont montés aux barricades et ont fait plier ce géant mondial de l’industrie de la transformation laitière.

La Fromagerie de Thornloe représente l’usine de transformation qui est à l’origine de l’industrie laitière florissante de la région d’Earlton. L’abandonner aurait presque fait figure de trahison. C’est un symbole du dynamisme des gens dans le Nord.

Dans la population en général, il y a ce sentiment de fierté pour un groupe de gens du Nord qui se sont battus pour conserver ses atouts. L’attachement de la population du Nord se voit facilement si l’on considère l’achalandage du magasin de la fromagerie.

Ça va très bien mais tout n’est pas encore gagné. « Ce n’est pas le temps de laisser tomber la balle » comme l’explique Yves Gauthier, producteur laitier d’Earlton et un opposant de la première heure dans la lutte contre Parmalat.

Il demeure difficile de rentrer dans les épiceries qui imposent toutes sortes de contraintes. C’est au Walmart que c’est le moins difficile.

Puis, il y a que la grève des mineurs de Sudbury qui dure depuis 11 mois a fait chuter la demande pour le fromage dans cette région.
C’est une « jambette » dans la poursuite de la Fromagerie de Thornloe vers la rentabilité.

Heureusement que la fromagerie a su fidéliser sa clientèle grâce à une gamme de fromages dont la qualité est reconnue et aimée par la population et à plusieurs reprises par des juges de foires agricoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *