Volume 32 Numéro 01 Le 29 août 2014

La Fromagerie St-Albert reprend sa production


Plusieurs employés de la Fromagerie St-Albert sont de retour au bercail et sont à l'oeuvre pour produire de bonnes curds dans la nouvelle usine Photo ILessard

Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Les « vraies » curds St-Albert sont de retour sur les tablettes depuis le 11 août. La production fromagère a redémarré lentement à la toute nouvelle usine de la Fromagerie St-Albert, un an et demi après qu’un incendie ait complètement rasé l’usine. Les quantités demeurent toutefois très limitées pour l’instant et ça risque de prendre quelques mois avant que l’usine fonctionne à plein régime.

La première livraison de lait est arrivée le 11 août dans les installations toutes neuves, au grand plaisir des résidents de l’Est ontarien qui venaient célébrer au Festival de la curd de St-Albert quelques jours après. La mise en fonction « officielle » des machines s’est donc faite à peine trois jours avant le début de l’événement, où l’on sert habituellement plus de quatre tonnes de fromage en grains.

Une visite guidée de la nouvelle usine de 75 000 pieds carrés et une dégustation a d’ailleurs été organisée pour les sociétaires de la coopérative avant que la nouvelle ne soit rendue publique.

En conférence de presse, le directeur de la Fromagerie, Éric Lafontaine, a affirmé que la reprise de la production serait toutefois graduelle. Le fromage en grains sera d’abord priorisé, puis viendront les blocs de fromage frais, puis les fromages de spécialité.

«On produira de plus petits volumes les premières semaines, le temps de roder le nouvel équipement», précise le directeur général.

Lors de notre passage à la fromagerie, les employés étaient à leur troisième journée de production d’un bassin de lait, qui est équivaut à 6 000 kilogrammes de curds.

Aucune date n’a encore été dévoilée quant à la reprise de l’autonomie de la fromagerie coopérative qui avait confié temporairement sa production à quelques usines québécoises. Rappelons que plusieurs employés avaient été relocalisés dans l’une des trois fromageries qui avaient accepté de dépanner St-Albert pour la production de son fromage frais.

« Pour nous, il s’agit non seulement d’une renaissance, mais du début d’un nouveau chapitre de l’histoire de notre coopérative, qui est au cœur de la communauté depuis 120 ans », a expliqué la présidente du conseil d’administration, Ginette Quesnel.

Les gens de cette petite communauté de l’Est ontarien ont de quoi être fiers. L’usine à la fine pointe de la technologie qui a grossi à la manière d’un champignon depuis les 11 derniers mois est un tiers plus grande que l’ancienne dont la superficie était de 57 000 pieds carrés. Elle permettra à la coopérative de produire jusqu’à dix millions de kilogrammes de fromage annuellement, comparativement à trois millions pour ses anciennes installations.

Une aire de visite a été aménagée pour permettre aux clients d’observer la production en cours.

Quant au magasin et au restaurant, dont l’aire de 9 000 pieds carrés promet de mettre en valeur les produits locaux, ils devraient accueillir leurs premiers clients d’ici l’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *