Volume 32 Numéro 03 Le 26 septembre 2014

La moisissure a eu raison du plus gros producteur de champignons du Canada

Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Continental Champignon a lutté contre une moisissure qui affectait sa culture pendant plus de deux ans, mais en vain. Le plus gros producteur de champignons au Canada a été forcé de mettre la clé sous la porte de l’entreprise familiale, en août dernier, après plus de 40 ans d’exploitation.

La communauté de Metcalfe, dans l’Est ontarien, est ébranlée par la fermeture de l’usine de champignons qui employait plus de 230 personnes, dont 10 employés étrangers temporaires.

L’entreprise familiale située à une vingtaine de minutes d’Ottawa faisait face à des difficultés financières depuis qu’elle combattait une moisissure très offensive qui avait envahi l’usine. Le fongus qui avait fait son apparition il y a maintenant deux ans a réussi à détruire plus de 75 % de la production et faire perdre des millions de dollars à ses propriétaires.

« C’est une moisissure très agressive. C’est similaire à la moisissure verte que l’on retrouve sur le pain ranci à la maison. C’est partout et si les conditions sont réunies, elle prend le dessus », a expliqué à CBC le directeur général de Continental Champignon, Lyle Whitham.

Les travailleurs seraient venus à bout du problème en janvier dernier, mais le mal avait déjà été fait. L’entreprise n’a pas été capable de se remettre sur pied après cette tragédie qui lui a coûté cher. Elle devait plus de 1,4 million $ à ses créanciers, selon ce qu’a appris CBC.

« C’est une tragédie familiale, a confié le directeur général à la chaîne de télévision. La première génération a travaillé à la sueur de son front pour mettre sur pied l’entreprise, alors c’est décevant de voir qu’elle fait face à cet échec. »

Continental produisait près de 200 000 livres de champignons blancs, bruns, portabello, shiitake et oyster qui étaient distribués dans plusieurs grandes chaînes alimentaires.

Parmi les travailleurs, plusieurs voyageaient d’Ottawa et Gatineau à bord de l’emblématique autobus vert et jaune de l’entreprise. Une partie des employés ont pu être récupérés par l’entreprise Carleton Mushroom Farms, située à Osgoode, à une quinzaine de minutes de Continental.

Nicholas Pora, un réfugié roumain venu s’installer au Canada à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, a bâti l’entreprise après avoir acquis de l’expérience sur trois autres fermes productrices de champignons au Québec et en Ontario. Un premier bâtiment de 138 000 pieds carrés fut construit en 1972, puis après seulement huit ans de production, la surface a plus que doublé, totalisant 280 000 pieds carrés. On y compte pas moins de 34 salles de culture.

En 1990, Continental Champignon a été nommée parmi les 50 meilleures entreprises privées du Canada par le Canadian Buisness magazine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *