Volume 30 Numéro 08 Le 5 décembre 2012

La production de vin de canneberges au pays des chalets


Photo courtoisie De gauche à droite : La famille Johnston dans leur atocatière, incluant Rogan, North, Murray, Wendy, Slater et Quinn.

Par Lilian Schaer


La vinification et l’agriculture ne sont pas des choses que la plupart des gens associent à la région du Muskoka, qui est renommé comme un lieu de villégiature. Pourtant, le vin et la canneberge ont aidé un couple d’agriculteurs, Murray Johnston et son épouse Wendy Hogarth, à mettre leur entreprise familiale sur la carte.

 

Le couple exploite, avec l’aide de leurs quatre fils, le Johnston’s Cranberry Marsh et le Vignoble du Muskoka Lake, où ils cultivent 27 acres (11 ha) de canneberges et produisent une gamme de vins à partir de fruits cultivés dans la région.

 

La plupart des gens pensent savoir comment les canneberges sont cultivées et récoltées, nous dit Wendy, mais ce qu’ils voient dans les publicités télévisées ne décrit pas correctement la réalité.

 

«Les canneberges sont cultivées et récoltées comme aucune autre culture dans le monde et les gens sont très curieux à ce sujet», explique-t-elle. «Elles sont récoltées dans l’eau, et c’est ce que les visiteurs voient quand ils viennent à la ferme. Mais tout au long de la saison de croissance, les vignes sont verticales et poussent à sec.»

 

La plus vieille vigne de leur atocatière fut plantée en 1953, quand le père de Murray, Orville, a mis la ferme sur pied. Elle est d’ailleurs encore en production et est maintenant considérée comme une variété du patrimoine. La canneberge est vivace et elle est l’une des rares baies indigènes d’Amérique du Nord. Elle pousse aussi dans les zones humides sensibles, c’est pourquoi il faut être très prudent au niveau des pratiques de régie au champ pour préserver l’environnement.[J1] 

 

«Nous sommes des fervents de l’agriculture durable au niveau local »[J2] , confie Wendy.

 

La ferme est ouverte au public toute l’année, offrant des programmes éducatifs et des panneaux informatifs pour les visiteurs sur la faune, les canneberges et d’autres qui expliquent la raison pour laquelle les zones humides jouent un rôle important.

 

Le succès obtenu avec les canneberges leur a également ouvert les portes sur le monde. L’an dernier, ils ont expédié 32 000 tonnes de vin de canneberges en Lettonie pour aider ce pays à mettre en place une industrie de la canneberge – une activité qui a permis à Murray et Wendy de remporter le Prix d’excellence en innovation agroalimentaire de l’Ontario.

 

En 2000, ils avaient lancé leur vignoble avec pour objectif de créer des vins de fruits qui reflètent les fruits de la région. Leur première cuvée s’est vendue en un peu plus de 14 jours. Aujourd’hui, leurs vins de canneberge, de bleuet et de framboise sont disponibles par le biais de la LCBO et sont produits selon la norme de Qualité certifiée (CQ), une certification des vins de fruits équivalente à la désignation Vintners Quality Alliance (VQA) pour les raisins.

 

«Nous pourrions faire du vin de raisin, mais nous avons choisi de ne pas en faire parce que les raisins ne poussent pas dans la région», dit Wendy, qui est aussi sommelière accréditée. «Nous essayons de créer des styles de vins qui sont familiers aux gens, mais qui sont estampillés avec nos propres conditions de croissance.»

 

Leur fils aîné a exprimé un intérêt dans l’entreprise familiale.. En attendant, elle et Murray continuent à chercher de nouvelles façons de diversifier et de faire grandir leur entreprise agricole, qui comprend également un magasin ouvert à l’année, des excursions saisonnières en plein air, comme la location de raquettes en hiver et une terrasse de vins et fromages durant l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *