Volume 28 Numéro 08 Le 1er décembre 2010

Le Conseil d’intendance ne chôme pas!


Le Conseil d’intendance environnementale de Prescott-Russell est très occupé ces temps-ci. Les projets fourmillent, avec la plantation d’arbres et de haies brise-vent sur les fermes et surtout avec la préparation doeune tente de l’environnement pour accueillir les visiteurs lors du prochain Concours international de labour, à Chute-à-Blondeau, en septembre 2011.

Au plan des projets de plantation d’arbres, la coordonnatrice Suzanne Lafrance souligne que le Conseil a eu la chance de mettre en terre environ 7000 nouveaux arbres en 2010 dans 7 projets de haies brise-vent répartis sur le territoire des Comtés unis P-R. L’an prochain, l’année s’annonce déjà bonne avec trois projets de plantation déjà bien engagés.

Une bonne partie de ces arbres proviennent doeune conférence « carbo-neutre » qui a lieu à lOEUniversité d’Ottawa chaque été. Afin de compenser les émissions de gaz carbonique excédentaires qu’occasionnent les déplacements des participants, lOEUniversité fait planter des arbres pour l’équivalent du carbone que les arbres immobiliseront au cours de leur vie utile.

Et ces arbres sont donnés à l’Intendance de P-R et au Comité du sentier récréatif, qui les font planter à des endroits où on en a besoin, lors d’activités impliquant la communauté. Ainsi, au printemps dernier, des épinettes et des pins blancs ont été plantés dans les environs d’Alfred, le long de la piste récréative qui traverse les Comtés d’est en ouest.

L’an prochain, on s’attend à en planter 8000 autres avec le concours des troupes locales de scouts.

Tente de conservation au CIL 2011
Afin de bien représenter ce que la région fait de bien du point de vue de la protection de l’environnement, des boisés et de la faune, Suzanne Lafrance dit travailler fort à la réunir les partenaires sous une tente de type « zone de conservation ». Les espaces y seraient un peu plus abordables pour accueillir les organismes qui veulent faire connaître le travail qu’ils font pour l’environnement.

En prime, les visiteurs pourraient suivre une visite guidée doeun boisé ? prêté par loeun des propriétaires hôtes du Concours de labour ? où l’on pourra comparer l’aménagement forestier et l’absence d’aménagement.

On compte aussi y installer des panneaux d’interprétation le long du sentier sur les types de coupe, les espèces à protéger et les points d’intérêt écologique.

Deuxième conférence forestière
Une seconde conférence forestière bilingue se prépare pour avril 2011. Le besoin est là.

Suzanne Lafrance constate qu’il y a présentement une recrudescence de la pression du développement sur les boisés restants dans la région. Cet été, on a vu plusieurs coupes à blanc de grande surface dans des boisés de la région, dit-elle, autant dans la région entourant Hawkesbury, à Curran ou ailleurs.

La coordonnatrice du Conseil d’intendance indique que la conférence aura lieu à l’Aréna J.R.Brisson, le samedi 2 avril 2011. On espère y rejoindre davantage les agriculteurs qui ont des boisés et les nouveaux propriétaires de boisés, avec un programme axé sur les changements climatiques, l’empreinte écologique, la biodiversité et les opportunités de capture du carbone.

Il faut continuer de sensibiliser les propriétaires, croit-elle. On doit aussi vulgariser ce que peuvent rapporter les bonnes pratiques forestières à moyen et à long terme, autant du point de vue monétaire (coupe sélective d’arbres de qualité et autres produits de la forêt), mais aussi du point de vue des bénéfices écologiques pour toute la communauté.

On compte aussi inclure au programme de la conférence un panel de propriétaires de boisés qui partageront leur expérience en aménagement et ce qu’ils ont réalisé pour la valorisation de leurs boisés.

Encore d’autres projets qui rapportent à la communauté
Par ailleurs au Conseil de l’Intendance environnementale de Prescott-Russell, on est heureux de voir le retour doeun Camp agroenvironnemental pour les jeunes au Campus d’Alfred en mai prochain. Le Conseil continue de participer à la réfection des berges urbaines du ruisseau Hawkesbury, en outre par l’aménagement doeun sentier pédestre l’an prochain.

Enfin, les sentiers du projet de conservation de la Baie des Atocas, à Lefaivre, devraient quant à eux, subir une cure de rajeunissement l’an prochain. Les marais et les étangs naturels occupent maintenant des contours plus permanents et il faudra redessiner certains sentiers.

Si ces défis vous stimulent, sachez que le Conseil de l’Intendance a encore quelques places libres de bénévoles pour y siéger. Il suffit de faire signe à Suzanne Lafrance, coordonnatrice, au 613-679-0936 ou par courriel : Suzanne.Lafrance@Ontario.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *