Le 3 novembre 2004

Les Américains investissent dans des habitats canadiens de canards!

Par Chantal Quirion


Le gouverneur de l’Alabama, Bob Riley.
Photo C.Quirion.

Le gouverneur de l’Alabama, Bob Riley, s’est rendu à la Baie des Atocas, située à l’extrémité est du village de Lefaivre, pour procéder à l’inauguration d’une plaque commémorative soulignant l’implication des partenaires de Canards Illimités Canada dans la réalisation d’un projet majeur.

Ce projet, soit l’acquisition et la restauration du site appelé Baie des Atocas, a reçu 82 200$ de l’État américain de l’Alabama et s’inscrit dans la somme totale de trois millions de dollars versée depuis 1988 par cet État pour différents projets de Canards Illimités à travers le pays.

La raison de cet appui vient principalement du fait que l’on estime à au moins 20%, le nombre de canards en provenance du Canada qui migrent vers cet État.

Ont également pris la parole ce 26 octobre dernier, Paul Cellucci, l’ambassadeur des États-Unis au Canada, le ministre des Richesses naturelles de l’Ontario, David Ramsey, la porte-parole Karen Brown au nom du ministre Stéphane Dion pour Environnement Canada ainsi que des dirigeants de Canards Illimités Canada et certains de leurs homologues américains.

Tous ont convenu de l’importance des terres humides et se sont accordés à dire que Canards Illimités est un visionnaire et un précurseur, le premier à amener les autorités à se pencher sur l’urgence de protéger ce patrimoine en voie de disparition.

Canards Illimités finance une bonne partie de ces projets grâce à des octrois gouvernementaux. Pour la Baie des Atocas, les ministères des Richesses naturelles de l’Ontario et Environnement Canada ont contribué respectivement par des sommes de 475 000$ et 200 000$

Accessible par la concession 1 à la sortie du village de Lefaivre en direction est, la Baie des Atocas s’étend sur 1800 acres de terrains où plus de 250 points d’eau (baissières) ont été restaurés afin de procurer des habitats adéquats à la faune et préserver la biodiversité.Le site abrite un circuit autoguidé où l’on peut apprécier la particularité de la faune et de la flore caractéristique de l’endroit.

De nombreux bénévoles ont participé aux travaux d’aménagement du circuit dont les Scouts et le Club de chasse et pêche de Lefaivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *