Volume 31 Numéro 08 Le 6 décembre 2013

Mark Wales réélu au poste de président de la FAO


Mark Wales a été réélu au poste de président de la FAO pour un 3e mandat. Photo courtoisie

Par Agricom


Mark Wales a été réélu au poste de président de la plus importante association d’agriculteurs de la province, lors du 78e congrès de la Fédération d’agriculture de l’Ontario (FAO). Le producteur maraîcher d’Aylmer a reçu la confiance de la majorité des 240 membres ayant droit de vote, réunis à Toronto les 25 et 26 novembre.

Il s’agit du troisième terme d’un an de Mark Wales à titre de président de la plus importante association de producteurs de la province. Il a été vice-président de l’organisme de 2008 à 2011.

Le producteur de grandes cultures d’Inwood, Don McCabe, qui a perdu la course contre M. Wales a donc été réélu au poste de vice-président, aux côtés de Keith Currie. Ce dernier, un producteur de foin et de maïs de la région de Collingwood, a délogé la productrice d’ail Debra Pretty-Straathof, qui a hérité du titre de membre du comité exécutif.

« Notre conseil d’administration continuera à travailler pour représenter nos membres et pour faire connaître leurs inquiétudes aux gouvernements, tout en mettant de l’avant les nouvelles idées qui ont été présentées à la conférence de deux jours et à l’assemblée générale annuelle », a déclaré Mark Wales devant les délégués.

Ce conseil représentera pour les prochaines années les 37 000 familles agricoles qui ont choisi la FAO pour défendre leurs intérêts.

Un congrès engageant
L’agriculture comme puissant moteur économique de l’Ontario était le fil conducteur qui a mené aux débats et aux discussions lors du congrès de la FAO. L’événement auquel ont participé de nombreux politiciens a aussi réuni 400 agriculteurs à Toronto et plus de 800 autres en webdiffusion.

La première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, a ouvert le congrès par une allocution réitérant le défi de doubler la croissance du secteur agroalimentaire et créer plus de 120 000 emplois, qu’elle avait lancé au Sommet agroalimentaire plus tôt cette année.

Selon Steve Peters, directeur général de l’Alliance of Ontario Food Processors, il s’agit d’un bel objectif, mais encore faut-il trouver des solutions pour attirer et retenir les transformateurs en Ontario. Faisant le lien avec la récente annonce de fermeture de l’usine Heinz de Leamington, M. Peters a réitéré l’urgence d’asseoir à la même table les acteurs de l’industrie agricole, de la transformation et les gouvernements pour parvenir à trouver des issus à ce problème.

La ligne directrice du congrès a par ailleurs été fortement appuyée par la présentation du Dr John Groenewegen de la firme JRG. Il a présenté les résultats d’une étude intitulée « La contribution économique de l’industrie agricole ontarienne » qui dévoile l’agriculture comme étant un puissant secteur créateur d’emplois, générant d’importantes retombées économiques pour les gouvernements et contribuant à la prospérité des communautés rurales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *