Volume 31 Numéro 11 Le 7 février 2014

Nouveau cas de diarrhée épidémique porcine confirmé en Ontario


Le plus récent cas de diarrhée épidémique porcine, ainsi qu'un troisième faisant l'objet d'une enquête, ont été signalés dans la région de Chatham-Kent. Photo iStock


Des responsables ontariens ont confirmé lundi la présence d’un deuxième cas du virus porcin fortement contagieux qui a provoqué des ravages chez les éleveurs de porcs aux États-Unis.

Le vétérinaire en chef de la province, Greg Douglas, a annoncé la découverte lundi après-midi, quelques jours après que le premier cas de diarrhée épidémique porcine fut confirmé dans une ferme du sud-ouest de l’Ontario.

Selon M. Douglas, le plus récent cas, ainsi qu’un troisième faisant l’objet d’une enquête, ont été signalés dans la région de Chatham-Kent.

Il n’est pas possible de connaître l’origine précise du virus mais un groupe représentant l’industrie porcine de la province a affirmé que la maladie se répand lors de contacts avec du purin.

Les responsables, de leur côté, rappellent que ce virus n’a aucun impact sur la sécurité alimentaire, pas plus qu’il ne représente un risque pour l’humain.

Les éleveurs craignaient depuis longtemps que la maladie n’arrive au pays en provenance des États-Unis, où elle a tué des millions de cochons.

Cette maladie ne doit pas être rapportée automatiquement aux autorités canadiennes en vertu de la législation actuelle, ce qui signifie qu’il n’existe pas de protocole unifié pour empêcher la contamination ou lutter contre une épidémie.

Au Québec, où l’industrie du porc est très importante, c’est l’inquiétude à la suite de la découverte du même virus – mais mort – sur un quai de l’abattoir Olymel de Saint-Esprit, dans Lanaudière, mardi dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *