Vie rurale

Nouveau crédit d’impôt pour encourager les dons d’aliments


Quelque 375 000 Ontariens ont recours à une banque alimentaire chaque mois. -Photo courtoisie

François Carrier

Par François Carrier
Collaborateur
info@journalagricom.ca


Le gouvernement de l’Ontario a mis en place un nouveau crédit d’impôt destiné aux agriculteurs qui font des dons de produits frais aux banques alimentaires. Un crédit d’impôt de 25% de la valeur marchande des produits sera dorénavant disponible aux agriculteurs qui feront affaire avec des banques alimentaires ou encore avec des programmes de bonne nutrition des élèves, tel que le Club des petits déjeuners.

Il s’agit d’une première initiative du genre au Canada. Soulignons que les agriculteurs pourront réclamer le nouveau crédit d’impôt pour des dons faits depuis le 1er janvier 2014.

Sur le terrain, plusieurs affirment que ce crédit pourrait avoir un impact tant chez les agriculteurs que les organismes qui offrent de l’aide alimentaire. Pour la coordonnatrice aux communications à la Banque d’alimentation d’Ottawa, Samantha Ingram, ce crédit d’impôt ne peut qu’accroître leurs liens avec les agriculteurs locaux.

«  C’est un programme exceptionnel qui peut potentiellement créer davantage de lien entre le type d’organisation que nous sommes et les producteurs locaux. Nous croyons qu’il s’agit d’un incitatif pour les producteurs », explique-t-elle.

Quelque 375 000 Ontariens ont recours à une banque alimentaire chaque mois et 600 000 enfants et jeunes participent à des programmes de petits déjeuners, de collations et de repas dans la province.

Actuellement, plusieurs organisations du domaine des banques alimentaires ou autres organismes venant en aide aux personnes ayant besoin d’aide alimentaire, possèdent des liens avec des producteurs principalement grâce aux différents marchés publics.

Les producteurs sont habituellement invités à communiquer directement avec les organismes lorsqu’ils ont des aliments à donner. Selon Samantha Ingram, c’est probablement à ce sujet que la relation avec les différents producteurs pourrait se transformer sur le terrain. « Le crédit d’impôt vise à donner accès à des produits frais, de première qualité. Même si c’est un crédit pour le moins modeste, cet incitatif peut tout de même faire une différence sur le plan financier pour certains et accélérer la livraison des produits jusqu’à l’assiette de notre clientèle », affirme la coordonnatrice aux communications pour la Banque d’alimentation d’Ottawa.

Rappelons que cette initiative fait partie des engagements du gouvernement libéral de Katlheen Wynne en matière de lutte contre la pauvreté au cours de la plus récente campagne électorale.

« Ce nouveau crédit d’impôt fait intégralement partie de l’engagement de notre gouvernement à soutenir les agriculteurs, à accroître l’accès à des aliments frais et cultivés localement et à promouvoir les produits de la province », soutient le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario, Jeff Leal.

Plusieurs informations entourant la mise en place de ce crédit d’impôt aux agriculteurs peuvent être directement obtenues via le site Internet du ministère (www.omafra.gov.on.ca).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *