Volume 35 Numéro 20 Le 29 juin 2018

Plus de deux semaines de retard dans le Nord


Mitch Deschatelets de Leisure Farms estime qu’il faudra attendre entre le 1er et le 5 juillet pour que les champs de fraises se couvrent de rouge. On l’aperçoit avec ses enfants, Samuel et Camille. Photo: Leasure Farms

Par chantal Quirioin


On ne peut qualifier la saison de bonne pour les fraises dans la région de Nipissing Ouest. Mais, c’est tout de même moins catastrophique qu’il n’en paraissait en début de saison.

« On a eu un peu de difficulté avec l’hiver, mais tranquillement ça semble vouloir reprendre. On a eu beaucoup de journées froides consécutives et pas assez de neige », indique Mitch Deschatelets de Leisure Farms à Sturgeon Falls.

En début de saison il estimait qu’il aurait environ
40% de perte. Mais les journées très chaudes des derniers temps ont redonné de la vigueur aux plants. Mai et juin ont été plus chauds que la normale de saison dans cette région.

« J’ai des plants qui s’en viennent alors on va faire de 20 à 25 % de perte, j’ai l’impression. Mais normalement on n’en a pas beaucoup. »

Il estimait alors que ses premières fraises arriveraient entre le 1er et  le 5 juillet, soit avec deux semaines et demi de retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *