Volume 28 Numéro 02 Le 2 septembre 2010

Un autre Festival de la Curd bien réussi!

Par Journal Agricom


La Place du marché, achalandée même durant les averses de la fin de semaine. Photo Agricom.

Un autre Festival de la Curd de St-Albert très bien réussi cette année, avec près de 40 000 visiteurs et quatre tonnes de curds — de lait pur à 100% — ingurgitées durant les cinq jours qu’a duré l’événement culturel et agrotouristique, l’un des plus courus de l’Est ontarien.

Du côté agroalimentaire, le Festival tient à garder son image rurale et de bon voisin à la campagne. On a fait, pour une deuxième année, une place particulière aux produits régionaux, histoire de donner l’occasion aux nombreux visiteurs urbains d’en connaître un peu plus sur les bons produits alimentaires qu’offre la région de l’Est ontarien.

Ce Marché des saveurs a été particulièrement populaire cette année, surtout durant la journée du samedi. On compte même donner encore plus d’ampleur l’an prochain à cet aspect du Festival qui est de plus en plus apprécié.

Fort d’une douzaine de kiosques, le Marché offrait toute une panoplie de produits régionaux transformés, de la viande de chèvres aux vins de glace et de fruits, sans parler des cafés torréfiés par Joël Béland de la Ferme du Convenant. Moulus sur place et extraits par vapeur (à l’espresso) les cafés de Joël ont réjoui le palais des amateurs qui faisaient la queue devant la caisse et des autres qui passaient par là et qui pouvaient apprécier l’arôme du café frais. Et de l’autre côté du kiosque, les fruits, légumes et tartes fraîches qu’offre la ferme maraîchère de Clarence Creek.

Au moment du passage d’Agricom, le samedi après-midi, les divers exposants agroalimentaires étaient fort occupés avec de nombreux consommateurs, certains profitant des auvents protégeant les présentoirs pour se cacher de la pluie intermittente.

En fait, l’intérêt des visiteurs en a surpris plus d’un, qui nous ont confié avoir manqué de matériel échantillon pour faire déguster ou laisser aux consommateurs intéressés. C’est toujours un bon signe d’en manquer plutôt que de trouver le temps long? Au contraire, les agriculteurs avaient amplement la chance de parler et d’expliquer leurs produits faits à la ferme.

En outre, Alain Bouvrette de la Feme Kapra à L’Orignal, avait une grande variété de produits de la chèvre à montrer dans son réfrigérateur et dans son congélateur: viande hamburger, saucisse, fromage frais, ravioli à la chèvre surgelé et sauce tomate assortie, etc.

Parmi les kiosques populaires, notons les vins régionaux: ceux du Domaine LeCervin et du Strathmore Winery, qui offraient aux intéressés de goûter leurs produits respectifs, et même de s’en procurer? s’il en restait, car eux aussi en ont manqué! Vins (licoreux) de récolte tardive, vin de fruits aux pommes ou aux fraises, canneberge ou framboises, bref, il y en avait pour tous les goûts et toutes les bourses.

Et tout à côté, on pouvait se reposer les jambes quelques temps sous un chapiteau tout en observant les superbes démonstrations culinaires du chef Thierry Deletrez, mettant justement en vedette les produits régionaux disponibles sur place.

Un grand rassemblement
« Un festival réussi », a commenté Denis Latour, président du Festival. Il a ajouté: « Le Festival de la Curd est un événement pour tous; autant les familles que les jeunes adultes et la communauté générale ont pu en profiter. »

Même si Dame Nature n’a pas enfilé ses plus beaux atours pour la fin de semaine, le public n’a pas raté le rendez-vous et a participé en grand nombre.

L’édition 2010 du Festival confirme qu’il est un des plus grands rassemblements de l’Est ontarien et certainement le plus important de sa communauté francophone.

« Au-delà de se vouloir un point de rencontre pour tous les membres de la communauté, le Festival aspire à être une grande fête. Nous sommes fiers de poursuivre la tradition et d’avoir présenté un programme solide à notre public, encore cette année », commente Daniel Simoncic, le directeur général du Festival franco-ontarien.

Le Festival de la Curd promet d’être de retour l’an prochain, les 17 au 21 août 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *