Vie rurale

Un incendie rase une ferme laitière de Riceville


Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Étrange coïncidence que celle d’une ferme de Riceville qui a été ravagée par les flammes le 23 juin, 40 ans jour pour jour après que la foudre ait allumé un feu majeur qui a détruit l’étable. Quelque 85 animaux, soit 75 génisses et une dizaine de vaches laitières, ont péri dans ce plus récent incendie dont les dommages sont estimés à plus d’un demi-million de dollars.

Mario Franche n’oubliera jamais son réveil du matin du 23 juin dernier. Alerté par l’odeur de fumée, l’agriculteur croyait qu’il s’agissait en fait d’une propriété voisine qui était la proie des flammes, alors que c’était sa propre ferme laitière, située au 1751 chemin de comté 16, à Riceville.

« Je croyais que ça venait d’ailleurs. Je ne pensais pas que c’était chez nous, jusqu’à tant que je m’aperçoive qu’il y avait de la boucane qui sortait du ventilateur à l’autre bout », a confié à notre journaliste le père de famille devant le spectacle désolant des ruines des trois bâtiments.

Le copropriétaire de la ferme a tenté en vain d’éteindre le feu avec des extincteurs qu’il avait à portée de main et d’autres que lui ont apportés les membres de la famille appelés en renfort. « En bas, j’étais capable de l’éteindre, mais c’était trop chaud et le feu reprenait toujours, a raconté l’agriculteur. Mais ce que je ne pouvais pas voir, c’est que le feu était pris au deuxième [où était entreposée de la paille]. Mon but était de sauver tous les animaux. »

Un débris qui lui a tombé sur la tête l’a cependant fait réaliser qu’il courrait un très grand risque. « Quand ça m’a tombé dessus, je me suis dit qu’il fallait que je sorte de là parce que ça devenait dangereux pour ma vie », a-t-il dit.

Malheureusement, l’agriculteur et sa famille n’ont réussi qu’à sortir près de 135 animaux des flammes, dont certains ont succombé à leurs brûlures et d’autres ont été envoyées à l’abattoir.

Les flammes se sont ensuite propagées dans deux bâtiments voisins, dont l’étable de 44 x 360 pieds où étaient attachées les 152 vaches laitières du troupeau et un autre où logeaient les taures.

Les pompiers ont été appelés à 3 h 18 pour éteindre l’incendie qui avait pris naissance dans l’étable où étaient gardées les génisses. Selon le chef des incendies de la municipalité La Nation, Ghyslain Pigeon, tout porte à croire que le feu serait d’origine électrique.

Peu après leur arrivée sur les lieux, le fils de Mario, Dominick, a sectionné l’étable en deux à l’aide d’une pelle mécanique de sorte à permettre aux pompiers de faire un mur d’eau.

« Les pompiers auraient séparé le bâtiment en deux durant le combat pour empêcher le feu de se propager dans l’autre section », a déclaré le chef des incendies.

Reconstruction
Il s’agit d’un bien triste sort pour ces agriculteurs puisque la Ferme laitière Franche devait installer en novembre un robot de traite Roboleo, le premier capable de traire de façon autonome les vaches en stabulation entravée. Mais Mario assure que ce n’est que partie remise.

D’ailleurs, le fabricant était venu constater les dégâts lors de notre passage à la ferme Franche.

« On est allés voir d’autres étables pour rebâtir. On pensait s’en aller en stabulation libre, mais on va [opter] pour entravée », a confirmé le producteur agricole.

En attendant, les animaux qui ont survécu ont été placés en pension dans quatre fermes avoisinantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *