Le 17 décembre 2003

Un pas de plus dans la bonne direction pour Ste-Anne-de-Prescott

Par Chantal Quirion


Comme prévu au plan du Comité de développement économique de Ste-Anne de Prescott, les producteurs se sont prononcés sur la liste des produits agricoles qui avaient été identifiés comme potentiellement intéressants pour la diversification de l’agriculture dans cette région. Ils en ont retenu près d’une dizaine, pour lesquels les firmes Sol-Air Consultants et la Coopérative Interface, leur fourniront les données nécessaires pour évaluer la rentabilité de chacun ainsi que leurs possibilités en terme de transformation. Les résultats seront dévoilés le 16 janvier prochain.
La méthode entonnoir, proposée lors de la première rencontre de la phase deux le 15 octobre dernier, a permis d’extraire dix suggestions parmi les trente-huit proposées lors de la première ronde. Lucie Brunet, membre du Comité de développement se dit très heureuse de la convergence qui s’est opérée entre les choix des producteurs et ceux des experts du comité d’orientation.

Les produits sélectionnés pour la culture sont le tournesol, les fèves et les pois, l’épeautre et le kamut, les framboises et autres petits fruits ainsi que le seigle et les champignons pour les restaurants. Pour l’élevage, le porc biologique et le mouton ont été retenus.

Ces productions, ont en commun d’avoir fait leurs preuves ailleurs et d’offrir des débouchés. Leurs possibilités de transformation seront étudiées. C’est un aspect important, de par les emplois qui peuvent en découler. L’on se penchera par exemple, sur l’éventualité d’utiliser l’huile de soya ou de canola comme carburant ou encore de transformer le lait hors quota à l’aide d’une micro fromagerie.
Le porte-parole du Comité, Louis Lavigne, a d’ailleurs souligné un autre aspect à considérer pour le choix final des produits: « il faut regarder les productions qui s’adaptent le mieux au régime existant de nos fermes, à des possibilités de production secondaire sur une ferme ou une fermette ». Il faut profiter des structures en place.

Ainsi, le 16 janvier prochain, les participants pourront prendre connaissance d’une foule de données pertinentes à ces dix produits. Pour chacun d’eux, les consultants fourniront: la marge de profit évaluée sur les dernières années, le rendement possible, et une prévision de la demande des marchés. Leurs rapports identifieront également les principaux acheteurs ou marchés cibles ainsi que tout équipement spécialisé ou investissement nécessaire à la production. De même que de leur capacité d’adaptation au climat et aux sols de la région.

Lucie Brunet invite fortement toutes les personnes intéressées par ces productions, à se prévaloir de l’expertise des consultants qui procèderont à l’examen de leurs rapports d’études le 16 janvier prochain au Centre d’action à Ste-Anne, entre 10h à 15h. Cette réunion est ouverte aux membres de toutes les communautés et de toutes les professions. Madame Brunet espère entre autres, que les étudiants participeront en grand nombre. Pour eux, le coût de la journée sera de 5$, alors que le prix régulier sera de 10$.

Pour plus d’information, Louis Brunet se tient à votre disposition au (613) 674-5255.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *